HOHN – 11 juin 2016 - 55 eme  Anniversaire du LTG63 et Journée de la Bundeswehr

 

 

 

liens : Cliquer ici pour voir la revue et les vidéos officielles

Une vidéo du meeting aérien (avec le 105 en bonne place)

 


        Cette année 2016 reprèsente quelque chose d’exceptionnel pour le LTG 63 et l’ensemble de l’armée de l’air allemande, La Luftwaffe.
En effet celle-ci fête ses 60 ans d’existence et le LTG 63, escadron de Transport basé à Hohn,  fête son 55eme anniversaire.
Lors de la visite d’une délégation du LTG 63 à l’occasion de la Journée des 60 ans du 105 à Aix-les- Milles, en avril dernier, le Cdt en second de l’escadre le LCL Thies Voigt remit à au Noratlas de Provence l’invitation à participer aux festivités du 55 eme anniversaire du LTG 63 lors de la journée portes ouvertes prévue pour le 11 Juin 2016.

Ces festivités coincident avec la journée de présentation au public des forces armées Fédérales  «  Tag der Bundeswehr » qui se tient annuellement à la mi-Juin sur différentes bases en Allemagne..
Cette invitation fut acceptée avec joie, surtout qu’il fut convenu non seulement de présenter le 105 en exposition statique, mais aussi de faire un défilé en vol avec les 3 générations du transport aérien allemand,  N2501 Noratlas,  C160Transall et Airbus A400M. Un vol en formation qui  restera unique et exceptionnel en Allemagne

C’est ainsi que notre équipage s’est préparé le matin du Jeudi 9 Juin pour cette mission attendue avec impatience. Notre ami Ludwig, mécano-nav dans l’âme (sur Transall à Hohn)  était venu spécialement à Marignane par ligne régulière pour faire le trajet retour LFML-ETNH dans le cockpit de la Grise. De son côté, notre pilote Jacques nous avait rejoint, comme à chaque vol qu’il effectue aux commandes du Noratlas, depuis son domicile parisien, confirmant la capacité de rassemblement de notre machine.

Une étape de 700 nautiques n’effrayant en rien notre fidèle 105, le trajet fut très agréable, avec une bonne météo malgré un petit vent dans le nez qui rallongea légèrement le temps de vol. Vers 15 heures locale, après 4h50 de vol, la Grise, qui connaît bien le chemin de Hohn, entama une verticale terrain après avoir salué comme il se doit le pont métallique de Rendsburg. Comme le hasard fait bien les choses, un A400 M roulait déjà sur la piste lors de notre survol et l’atterrissage de notre avion pavoisé aux couleurs françaises et allemandes fit l’enchantement des spotters qui nous attendaient avec impatience.
Faut-il dire que le Noratlas était une des vedettes de la manifestation, ce qui fut confirmé plus tard par les innombrables échos positifs que nous avons reçus.



A peine la porte équipage ouverte, l’accueil fut chaleureux. Le « Kommodore » du LTG 63 le colonel Zitzewitz nous souhaita la bienvenue. Etaient aussi présents tous les amis du Noratlas, Helmut Henk,Thies Voigt, Hans Ebest, et Anja Zinke, pour ne nommer que ceux-ci.
Anja nous avait à nouveau préparé un pot de bienvenue avec du champagne allemand, accompagné de délicieux canapés qu’elle avait préparés chez elle, uniquement pour cette occasion.

Nous pümes enfin admirer le magnifique Transall repeint et décoré pour l'occasion aux couleurs du Schleswig-Holstein : bleu, blanc, rouge, mais à 'horizontale... Un magnifique travail !



Après ces retrouvailles, une fois l’avion mis au parking, la journée se termina dans un Hangar, où l’escadron avait invité tous les équipages à participer à la traditionnelle « Fly In Party », accompagnée de saucisses grillées, et de biére germanique.
En fin de soirée, l’équipage fut emmené dans ses quartiers, en l’occurrence le très confortable hôtel Steigenberger à Kiel, à environ 30 km, de Hohn. La capitale du Schleswig-Holstein, est un des grands ports du Nord de l’Allemagne où accostent les grands paquebots desservant les lignes vers la scandinavie, ansi que des navires de croisière prestigieux.

Pour le lendemain, il était convenu de faire la répétition en vol, qui n’avait malheureusement pas pu se faire la veille.

Entretemps nous avons pu assister à la répétition d’une des attractions de cette manifestation, la démonstration d’une libération d’otages par les forces spéciales allemandes KSK (Kommando Spezial Kräfte ). Démonstration très impressionnante, avec largage de paras-commandos, 3 transalls , 1 CH 53 , et plusieurs véhicules, qui aprés un poser d’assaut desTransalls se livrent  un combat acharné avec des terroristes, qui bien sûr, se replient rapidement, l’otage pouvant être libéré saint et sauf. Le tout couronné par un Tornado et un Eurofihgter Typhoon, en attaque d’appui sol.

 

Peu de temps après, c’était à nous de jouer. Décollage à la minute près, avec Julio aux commandes, Eric en méc nav , et Michel à la navigation. Ludwig faisait partie de l’équipage, sa connaissance des lieux et des procédures locales étant un gage de sécurité. Mission tactique digne de son nom, comme dans le bon vieux temps. Le Noratlas en leader, rapidement rejoint par le Transall et puis ensuite rendez-vous avec l’A400M , qui décollé de Wunstorf, nous attendait au point convenu.Par météo parfaite, en deux tours de terrain, le défilé fut réglé sans difficulté, les 3 avions aux caractéristiques très différentes arrivant à évoluer en vol étagé à la vitesse commune de 160 nœuds. Honneur aux anciens, ce fut au Noratlas de conduire le défilé, l’imposant A400M fermant la marche.


Aprés 2 passages consécutifs en formation parfaite au-dessus du terrain, nous nous sommes reposés à Hohn.  

Pour les autres équipages : quartier libre. Pendant que l’équipage du Noratlas préparait l’avion, la grande majorité des personnels s’occupait de mettre en place les derniers stands et avions qui devaient enrichir cette journée du 11 juin.

La journée ne devait pas se terminer là : sur invitation de Bernd Müller, nous avons eu la grande joie de participer á une petite ballade en bateau sur la rivière « Eider » non loin du village de Hohn. Le soleil était au rendez-vous, et ainsi nous avons pu apprécier ces merveilleux moments, le long des méandres de la rivière, le tout accompagné par de la bonne « plop » bien fraiche, et de saucisses grillées sur place par Hans Ebest, volontaire pour être chef de cuisine lors de notre séjour à bord.
Notre capitaine ne manqua pas de nous raconter l’histoire de ce cours d’eau qui au fil des siècles avait pris une importance primordiale pour le commerce et les échanges des temps passés.  Merveilleuse ballade bucolique qui nous fit découvrir un Schleswig-Holstein rural et naturel, loin du grondement des tuyères qui nous attendaient à Hohn.
Faut-il remarquer aussi, que le bac qui nous emportait, appartient à une association de bénévoles qui essaie de maintenir la tradition des passeurs comme dans l’ancien temps, un point commun évident entre les passionnés du « Hohner Fahre » et ceux du « Noratlas de Provence ». Un grand merci à Bernd, Uwe et Hans qui nous ont fait vivre de ces merveilleux moments qui rendent nos échanges inoubliables.



Sur le chemin du retour vers Hohn, une petite surprise nous attendait, ou plutôt notre Président, qui fut « expulsé » de notre minibus  par un collectionneur de voitures anciennes qui nous attendait au bord de la route, avec une Renault Dauphine de 1965, conduisant Michel jusqu’à notre prochain rendez-vous, la place du village de Hohn.

Sur la dite place devait se dérouler la cérémonie solennelle de la remise de la pale d’hélice du 105, offerte par notre association au village de Hohn.
Une petite foule d’habitants de Hohn ainsi que les dirigeants du LTG 63, nous attendaient déjà près du rocher mis en place à cette occasion, pour arborer cette pale. Après divers discours pleins d’émotion et l’hymne du Schleswig-Holstein joué par la fanfare des pompiers, la journée se termina par le pot de l’amitié entre la commune de Hohn et ses habitants et la délégation du Noratlas de Provence.



Le samedi 11 Juin fut le grand jour du meeting. Plus de 37000 spectateurs vinrent rejoindre la base de Hohn pour admirer le spectacle préparé par le comité d’organisation du LTG 63.
Il s’agissait non seulement de fêter les 55 ans du LTG mais aussi les 60 ans de la Luftwaffe. D’innombrables attractions au sol furent présentées  au public  et surtout les présentations en vol qui ont contribué au succès de cette journée. L'avenir n'était pas oublié, et de nombreux ateliers permettaient aux adolescents de découvrir les secrets de la pose de rivets ou de la conception de circuits électroniques. En début de matinée, une petite erreur d’organisation fit que le public arrivant fut dirigé vers notre avion, ce qui n’était pas prévu. De ce fait, Jacques et Michel durent préparer la nav du retour en étalant les cartes sur le plancher du cargo, au milieu de visiteurs heureux dont certains pouvaient retrouver le « Nora » de leurs jeunes années.

La Météo fut à nouveau parfaite toute la journée. A 12h20 décollage du Noratlas et du Transall pour la rejointe avec le A400M. Comme la veille le défilé fut effectué à la perfection. Nombre  de voix auront confirmé plus tard, que ce « vol des 3 générations » restera à jamais gravé dans les souvenirs de ceux qui auront eu le plaisir d’y assister. Inutile de préciser que ce moment historique fut immortalisé par d’innombrables objectifs.


A noter que le défilé  était commenté en direct par Helmut Henk (Président du « Traditionsgemeinschaft » du LTG63 et membre de notre Association), qui avait pris place le cockpit de l’A400M de façon à faire participer le plus directement possible le public à l’évènement.

La journée se termina à nouveau par une fête de Hangar, toujours agrémentée de bière consommée avec modération bien sûr.

Le dimanche fut la journée des adieux. Même le ciel s’était assombri, car il s’agissait dorénavant de se dire au revoir. Tous nos fidèles amis du LTG63, Anja, Thies, Helmut, Ludwig, Hans, Schimi, et même le Kommodore de l’Escadron ainsi que Bernd Müller avaient tenu à venir saluer notre départ, attention qui toucha profondément notre équipage.


Aprés un petit passage de la Grise au dessus de la piste 08, prise de cap sur Lübeck pour aller faire le complément d’essence 100 LL, indisponible à Hohn.  Le retour se fit sans encombre, malgré une météo qui s’était nettement dégradée.
Merci à tout l’équipage du Noratlas, qui en grande partie a contribué á la réussite de ce 55eme anniversaire, qui restera inoubliable et inoublié.
Merci aussi et surtout au LTG 63 qui a su organiser et trouver le financement d’une mission aussi longue et coûteuse. Malheureusement, cet anniversaire sera probablement le dernier à être célébré d’une telle façon car en 2021, lorsque le LTG 63 atteindra ses 60 ans, son histoire se terminera à jamais.
N’oublions pas notre monture qui « tourna » sans défaillance aucune durant toutes ces heures de vol, rendant encore une fois hommage aux ingénieurs et techniciens qui ont conçu, il y a plus de 70 ans, une si belle machine et de si bons moteurs.

En conclusion : « Ein grosses Danke schön und auf ein baldiges Wiedersehen » ("Un grand merci, et à bientôt de se revoir")

 

 

 

 

 

 

 


© Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet L'Isle sur la Sorgue