NEUF JOURS - QUATRE MISSIONS POUR LE 105

 

Parti tôt le matin du samedi 19 Septembre dernier, le 105 entamait un périple qui lui faisait faire un quasi-tour de France, commençant par un week-end de parachutage au HAVRE au profit d’ABEILLE Parachutisme et de notre ami (et nouvel adhérent) Pierre LHOPITALLIER, suivi d’une halte à CAEN-CARPIQUET afin de récupérer du matériel sur un Noratlas « pot de fleurs », poursuivant par ORLÉANS avec les parachutages des militaires, avant de rejoindre NEVERS là encore pour les parachutages sur le Centre « Paris – Nevers », pour se conclure par un retour au bercail à MARIGNANE le dimanche 27 soir.

 

LE HAVRE- ABEILLE PARACHUTISME

 

 
 

Maintenant, le 105 a ses marques et ses habitudes sur l’aéroport du Havre-Octeville.

Tous sont rodés pour nous y accueillir, depuis les très dévoués pompiers jusqu’au personnel d’Abeille Parachutisme dirigé avec maestria par Pierre, son PDG. Derrière son objectif, Sébastien est là pour immortaliser le moindre de nos mouvements. A peine l’avion posé, il est vidé en quelques minutes et 5 rotations, (une mixte OA/OR et 4 OR), s’enchaîneront dans l’après-midi avant les pleins pour l’activité du lendemain. Il faut dire que si le trajet aller s’était fait entre les nuages, c’est le grand bleu avec un petit vent favorable aux atterrissages en douceur qui régna dès notre arrivée et jusqu’à notre départ permettant le dimanche 7 rotations soute pleine.

La fluidité de l’activité, la chaleur de l’accueil et les dîners inoubliables avec tout le staff d’Abeille font de cette mission « Le Havre » un joyau prisé par tous les membres de l’association.

Merci à Karim pour sa chouette vidéo :

 

Aéroport de CAEN CARPIQUET


Le 180

En quittant Le Havre le lundi 21 matin, le 105 se posait en milieu de matinée sur LFRK, accueilli par la Directrice et son personnel qui visitèrent notre 105 avant de nous faire partager un café.

En effet, en amont de cette succession de missions en septembre, notre Trésorier Claude avait pris contact avec Mme Maryline HAIZE-HAGRON, Directrice de l’aéroport afin de pouvoir récupérer un maximum de pièces sur le Noratlas n° 180 qui dépérit sur une des pelouses de l’aéroport. Saluons cette Dame qui s’emploie à trouver un nouvel usage à cette vénérable Grise afin de lui éviter une destruction totale, et qui a facilité ces prélèvements « pour la bonne cause » du 105.

Le monde de l’aéronautique étant une grande famille, Christian un de nos pilotes, retrouva les pilotes et les PNC d’un CRJ 700 de la Compagnie HOP (anciennement BRIT’AIR) où il avait servi comme Chef de bord sur Fokker 100. Il fut enchanté de ces retrouvailles et fier de leur présenter sa nouvelle monture, la dernière Grise au monde en état de vol !

Après que les mécanos eurent récupéré, chargé, puis arrimé quelques pièces encore récupérables sur le malheureux 180, nous décollions pour rejoindre ORLEANS.

 NB : Le plancher du 180 avait été récupéré à l’avance par nos ami Olivier et Patrick, transporté jusqu’au HAVRE pour faciliter le chargement. Nous les remercions à nouveau ici de leur aide et de leur contribution à la maintenance de notre avion.

 

 ORLEANS-BRICY

Septembre sur Orléans à l’occasion de la fête de Saint Michel, le Saint Patron des parachutistes, est également la mission traditionnelle que réalise depuis plusieurs années, le Noratlas de Provence. Que ce soit sur la Base aérienne 123 ou chez nos amis parachutistes, l’accueil chaleureux et efficace est toujours de mise.

Les parachutages, qui ne purent avoir lieu le mardi en raison d’une MTO catastrophique, se déroulèrent comme prévu le reste de la semaine en se terminant traditionnellement par celui sur le centre dans un ciel immaculé qui permit le passage bas d’au revoir après le dernier para posé.

Cadeau sans prix de nos amis paras, deux de nos membres (notre reporter photographe venu de Paris et l’un de nos adjoints-largueurs) eurent la chance de faire leur premier saut en « tandem » accroché au moniteur pilote d’un parachute biplace à partir d’une hauteur de 4200 mètres. Nul doute qu’ils regarderont souvent, et partageront avec leurs proches, les vidéos faites de ce saut qui restera un moment inoubliable dans leur vie.  A son tour Michel , notre Président, abandonna l'avion au niveau 155 pour effectuer en tandem son 396e saut, avec un plaisir  identique à celui ressenti par nos deux novices.

Au cours de cette semaine, les mécanos continuèrent leur quête de matériels divers. Des tissus de sièges et des synthétiseurs Chombard furent achetés auprès d’un collectionneur possédant de nombreuses pièces de Noratlas dans un village voisin de la base aérienne.

Nous avons aussi comme à chaque passage sur BRICY été reçu par nos amis CHAUVIN et HUARD dans le nouveau bâtiment qui héberge les salles du Musée de la BA 123 ou le Noratlas est bien évidemment à l’honneur. 

 

 Merci à Damien pour cette vidéo :

 

  NEVERS - FOURCHAMBAULT

 

Aussitôt fini le parachutage du samedi 26 matin, le chargement de la soute fut entrepris avant un rapide déjeuner casse-croûte pour décoller vers 13H00 en vue de rejoindre le plus tôt possible l’aérodrome de NEVERS FOURCHAMBAULT (appelé à l’origine aéroport de La Sangsue) où nous attendaient non seulement les parachutistes professionnels et sportifs du Centre « Paris-Nevers », mais aussi Mme Corinne MANGEL, Conseillère municipale de la ville de NEVERS et Présidente à l’Aéro-Club du Nivernais.

En raison du chargement du matériel récupéré à Caen, les membres de l’équipage, heureusement aidés par les paras, se transformèrent en déménageurs pour vider la soute, charger tout les matériels dans une remorque destinée au transport des personnels pour l’embarquement, la décharger aussitôt dans un bâtiment pour le lendemain, jour du retour, recharger la remorque et enfin reconditionner la totalité en soute. La musculation était faite pour la semaine … !

Le 105 ne fit que 2 rotations dans l’après-midi du samedi et 2 le lendemain matin.

 

Au dîner du samedi soir auquel était convié l’équipage fut servi une somptueuse paëlla. Comme la fois précédente, Mme Corinne Mangel avait mis à contribution les membres de l’aéro-club pour héberger les membres de l’équipage dont certains retrouvèrent leur hôte de l’année précédente. Qu’ils soient tous remerciés pour leur accueil et leur gentillesse.

Le dimanche après-midi, le 105 plein à craquer quittait Nevers pour rejoindre Marignane avec le sentiment de la mission remplie.

 Cliquer ici pour voir l'article dans le « Journal du Centre »

 

 

Après un périple de 9 journées particulièrement actives, notre équipage pouvait retrouver ses foyers et goûter un repos bien mérité.

Une fois de plus, les « Séniors » ont assuré la mission !


© Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet L'Isle sur la Sorgue