Visite du Noratlas N° 105 au

Lufttransportgeschwader 63 à Hohn (Allemagne)

 

Ludwig Pruss, mécanicien navigant au LTG 63 sur C160-Transall (et membre du "Noratlas de Provence") a accompagné le 105 dans sa tournée en Allemagne au mois de mai 2014 ; il en a fait le récit dans "BRUMMEL", le magazine de l'Escadron  (voir également notre compte-rendu).
Ci-après, la traduction de cet article qu'il a bien voulu faire pour nous :

 

 

 

Après la visite d’une petite délégation du LTG 63  chez l’association du Noratlas de Provence à Marseille en Septembre dernier, personne ne s’attendait que les retrouvailles se fassent si rapidement. Déjà en Automne, les organisateurs du Salon International Aéronautique de Berlin (ILA) avaient invité le Noratlas à participer au meeting 2014, pour présenter l’avion en exposition statique et en vol. C’est ainsi que nos amis de Marseille ont saisi  l’occasion pour faire un détour par Hohn pour rendre visite au LTG 63. Mais pour y arriver, il fut indispensable de trouver un Sponsor pour assurer les frais d’essence supplémentaires.

Grâce à de nombreux Sponsors très généreux, l’association des amis du LTG 63 sous l’égide de son Président, Bernd Müller, réussit après un travail de longue haleine, à trouver la somme nécessaire. La société GFD fit également  un don très généreux, ce qui permit de finaliser le projet de cette visite attendue avec impatience.

Quelques jours avant le départ de Marseille du 105, prévu pour le 20 Mai 2014, je recevais un appel téléphonique du Président de l’association,Michel Beaudoin,  qui  me fit une proposition très attractive.

En effet, un membre de l’équipage du Noratlas avait eu un empêchement, et ainsi il restait une place libre pour cette mission. Michel me proposa de prendre la place vacante.

C’est avec grande joie que j’acceptai cette offre, et c’est ainsi  que je me mis en route pour Marseille, où je fus chaleureusement accueilli le soir du 19 Mai 2014 par mes amis de l’association.

 La nuit fut très courte, car dès le lendemain, les mécanos nav se retrouvèrent  à l’aéroport à  5 heures du matin, pour préparer l’avion pour le voyage.

Chargement de l’avion, visite pré-vol, contrôle des pleins de carburant (sur le Noratlas, travail manuel à l’aide d’une jauge). Toutes ces tâches  furent effectués en respectant les horaires, et c’est ainsi que nous avons décollé  de Marignane avec le 105 à 08 :00 lcl  exact.

Au départ de Marseille nous avions des conditions météo excellentes, et cette météo allait nous  accompagner durant tout le voyage vers Hohn. Il régnait des conditions CAVOK (ceiling and visibility OK) sur l’ensemble du trajet, et en plus un vent arrière très favorable nous donna une vitesse sol de prés de 200 Kts.

Notre trajet nous fit passer au niveau 75 , le long de la vallée du Rhône, plus tard nous avons franchi la frontière près de Saarlouis, pour continuer ensuite par Büchel et à l’est de la région de la Ruhr.

Sur notre route vers le Nord, il était prévu de faire une escale à Finkenwerder, près de Hambourg, là où jadis les Noratlas allemands furent construits, il a 50 ans déjà. Nous voulions donner l’occasion à la grise de voir l’usine , où jadis ses sœurs virent le jour naître. Après une remise de gaz sur la piste, nous nous sommes finalement posé sur la piste de Finkenwerder.

Après la coupure des moteurs, l’équipage fut chaleureusement accueilli par les représentants d’Airbus Group, et en particulier par Michael Lass, notre « homme » chez Airbus, grâce auquel nous avons pu finaliser cette visite sur les installations d’Airbus à Finkenwerder.

Nous avons été invités à participer à un repas excellent dans les locaux  VIP de Airbus, et on peut parler de haute cuisine, en voyant la grande qualité du repas qui nous fut offert.

Après le repas, nous avons eu la grande chance de pouvoir visiter les installations de Finkenwerder. Entre autres, nous avons pu visiter les chaînes de montage de l’airbus A320 et A380, une expérience qui sort du commun et qui représentait pour nous un moment inoubliable. Notre guide, expert en la matière, nous donna ainsi un idée du monde de la construction aéronautique chez Airbus.

Plus tard, notre visite fut complétée par un tour auprès des avions de tradition, en particulier un Super Guppy, un HFB Hansajet, et bien sûr le Noratlas N° 157. La collection fut complétée récemment par le Transall 50+62, qui quelques jours auparavant, avait fait son  dernier vol à destination de Finkenwerder, pour y finir ses jours en exposition statique.

 Quelques moments plus tard, nous décollions à nouveau à destination de Hohn, pour un court  mais très joli vol VFR au-dessus du Schleswig-Holstein. A notre surprise, un Transall en mission d’instruction vint se joindre à nous pour une arrivée commune au-dessus du terrain de Hohn.

Après un chaleureux accueil au sol, par le Commandant en Second du LTG , le LCL Thies Voigt, et Helmut Henk, ainsi que quelques amis du Noratlas, la soirée se termina au bord du canal de Kiel, dans un restaurant sympathique, pour goûter à la bonne cuisine du Schleswig-Holstein.

 Le mercredi, la journée allait être consacrée essentiellement au 105. Des anciens et des membres d’équipage actifs vinrent en grand nombre admirer le dernier Noratlas du monde en état de vol. Une petite démonstration en vol de la grise était prévue, et quelques minutes avant la mise en route des moteurs, l’équipage du Noratlas réussit à surprendre Helmut Henk, le président de la « Traditionsgemeinschaft », et lui faisait part de son admission à l’association du Noratlas de Provence. Et c’est ainsi que Helmut Henk put faire son premier vol sur Noratlas ND 2501, lors de cette mémorable journée du 21.Mai 2014.

Après l’atterrissage du Noratlas , l’avion fut mis à disposition pour effectuer quelques visites, et quelques belles photos avec des voitures Mercedes en premier plan.

Plus tard  le Cdt en Second le LCL Voigt et Bernd Müller de Hohn remerciaient vivement les differents sponsors , sans lesquels la visite du 105 et la petite réception n’auraient jamais  pu avoir lieu.

 Quelques moments plus tard, Helmut Henk fut intronisé, pour parfaire son admission à l’association, et il « dégusta » le breuvage traditionnel, avec le pins au fond du verre.

Les dieux de la météo furent cléments avec nous, et la soirée se termina par un agréable barbecue en plein air, agrémenté d’une bonne choppe de bière.

J’aimerais ,au nom de tous, remercier tous les bénévoles qui nous ont aidés pour faire une réussite de cette journée mémorable, en particulier, le Commandement du LTG 63, l’association des amis du LTG 63, la Traditionsgemeinschaft, la société GFD, l’escadron, ainsi que le Capitaine Anja Zinke, le Capitaine Hans Ebest, et l’ADJ « Eddie » Altenburg, pour leur précieuse assistance lors de cet évènement inoubliable.

 Le Jeudi fut la journée des adieux, et après un dernier passage au dessus du terrain de Hohn, pour dire au revoir, nous prenions le cap direction Berlin, pour aller rejoindre le grand meeting de L’ILA Berlin 2014.

Après un vol sans encombre, nous nous sommes annoncés à la tour de ILA tower, pour nous poser en séquence derrière un Lisunow Li2 hongrois, sur la piste 07 droite de l’aéroport en construction interminable de Berlin Brandenburg.

 La fin de la journée allait s’avérer stressante, car après avoir refait l’essence, et effectué les formalités d’arrivée, on nous donna notre créneau pour le vol de contrôle, qui devait s’effectuer à 20.07 local. Une fois ceci et les derniers travaux sur l’avion effectués, nous avons pris le bus qui nous a emmené à l’hôtel, et la journée se termina pour nous à 23 :00 h.

Malheureusement personne ne se doutait alors, de ce que la journée suivante allait nous réserver.

Le lendemain nous avons pris le bus de bonne heure pour rejoindre l’aéroport, et assister au briefing obligatoire pour tous les participants aux démonstrations en vol.

Dés l’arrivée, on pouvait se rendre compte de l’envergure de cette manifestation, car à la première heure déjà, des milliers de personnes se dirigeaient vers l’entrée de l’aire d’exposition.

Le parc des exposants était assez impressionnant, nous nous sommes retrouvés en compagnie de célèbres avions et participants légendaires, comme la Patrouille Breitling, la Patrouille Suisse, le Messerschmitt 262 , ou alors le Corsair , le B-25, et le DC-6 de Red Bull, pour ne nommer que ceux-ci.

Tout d’abord notre Grise fut placée au sein du public, et bon nombre de visites furent effectuées durant ces premières heures. Le créneau pour la démonstration en vol était prévu pour 16:50 h. Le 105 fut remorqué hors de l’aire du public, et l’équipage fit une magnifique démonstration en vol, qui fit l’enchantement du public. Malheureusement la chance allait nous lâcher, ce jour-là. Lors de l’atterrissage sur la piste flambante neuve et très abrasive de Berlin Brandenbourg, un pneu du 105 éclata, immobilisant l’avion sur la piste 07.

Grâce aux pompiers et à une équipe de dépannage très compétente de l’armée allemande, le 105 fut dégagé très rapidement de la piste, et remorqué hors de la zone de l’exposition.

Ainsi se termina prématurément pour nous le meeting ILA 2014. Après voir effectué les premières formalités avec les services de l’aviation civile locale, et les derniers travaux nécessaires sur l’avion, nous avons pris le bus pour rentrer à l’hôtel.

 Le lendemain j’ai pris le train pour rentrer sur Hohn, étant donné que je ne pouvais pas aider à dépanner l’avion. Le reste de l’équipage rentra sur Marseille avec 2 voitures de location. Avec juste une journée sur place, l’équipe de dépannage reprit la route de  Berlin avec un fourgon et les pièces de rechange. Le Mardi, dans des conditions météo médiocres, l’équipe effectua le changement de roue, et repris le jour même le chemin du retour sur Marseille, tandis que l’équipage de convoyage passa encore une nuit sur place.

Le mercredi le décollage se fit sans encombres pour retourner sur Marseille.

 En l’espace de 4 jours seulement, certains membres de l’association ont parcouru plus de 5000 km en voiture, pour rapatrier le 105. Merci à eux, car ainsi le F-AZVM était prêt dès le lendemain, pour sa prochaine mission sur  Salon de Provence.

Ainsi se termina une semaine pleine d’évènements, qui restera inoubliable pour tous ceux qui y auront participé.

Reste à espérer que cela n’aura pas été la dernière visite du Noratlas à Hohn.

Mais les chances sont bonnes, que nous nous revoyons dans un proche futur.

StFw Ludwig Prüss   

lien vers "Brummel" 

et le site officiel de la Luftwaffe

 

Ludwig Pruss
François Martin, Eric Domine
Jacques Latessa
Finkerwerder
Helmut Henk
LTG63 - Hohn
Michel Beaudoin et Michael Lass
Autour d'Anja

 

 

 


© Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet L'Isle sur la Sorgue