En ce premier dimanche de septembre, le ciel s'annonce clément pour accueillir le magnifique spectacle annoncé et dont le point d'orgue sera la présentation de la Patrouille de France.

Notre arrivée tardive du samedi nous permet de l'imaginer en remontant le long des nombreuses et splendides machines alignées au bord du taxiway.  
Nous sommes accueillis par Mr Francis Borderie, président de l'aéroclub de Bergerac et responsable de l'organisation du meeting.
Il sera également aux commandes du tracteur, véhiicule indispensable pour nos manoeuvres sur le parking bien encombré.
L'accueil des équipages est franchement cordial et toute l'intendance se déroule sans surprises.
Le lendemain, nous arrivons assez tôt au terrain, bien avant que les routes ne soient prises d'assaut par les spectateurs.
La matinée se passe à préparer la machine pour le largage para qui ouvrira le meeting.
Déchargement, avitaillement, PPV ... Quand tout est prêt, nous en profitons pour faire le tour des avions alignés.
Le plateau est très varié: Stampes, T-6's, Fieseler Storch, Morane Alcyon, Pilatus P2, Bucker 131 Jungman, un rutilant Cessna 195, la réplique au 3/4 du Mosquito, Fouga Magister, Piper Cub et un étincellant P-51  Mustang.

 

Meeting Bergerac 2014
Fieseler FI-156 "Storch"
Pilatus P2/05
Stampe SV.4
North American T6
Mosquito (éch. 3/4)
North American P51 "Mustang"
Cessna 195 et De Havilland DHC-1 Chipmunk


Le temps d'admirer ces bijoux et c'est l'arrivée du Rafale et de la Patrouille de France qui nous ramènent à l'aviation moderne.
Le thème du meeting était un hommage à l'escadrille NORMANDIE-NIEMEN qui a combattu en Russie pendant la guerre, et plus particulièrement à deux pilotes Bergeracois.
Un Yak 3 aux couleurs de cette escadrille était présent à cette occasion.
Le spectacle était aussi dans le public avec la reconstitution d'un camp militaire US de la deuxième guerre mondiale avec soldats en tenue et véhicules d'époque.
Et l'autre bout de la galaxie était également représenté par des pilotes de X-Wings accompagnés d'un R2-D2 plus vrai que dans la trilogie !


Après le tractage de l'avion, les paras de Airborne Center, lourdement équipés, arrivent sur deux véhicules d'époque.
Après le briefing au pied de l'avion, l'embarquement se déroule sans trop de difficultés si on considère leur charge.

 


Arrivée motorisée

Embarquement

Magnifique !

 

Mise en route, point fixe (assez proches du public pour être biens vus), décollage et la hauteur de largage, 400m, est rapidement atteinte.
Un premier sikki est largué, suivi d'un second passage corrigé pour larguer le second.
C'est enfin le tour du premier stick de paras. Les hommes sautent, les corolles se déploient  et s'étirent le long de la piste.
Tout un spectacle pour le public ...
Et pour ne pas brider le plaisir de tout le monde, la Grise s'aligne pour un deuxième passage et larguer le deuxième stick.

Les conditions météos sont parfaites, le spectacle superbe et tous les paras se posent sans encombre .... et ravis.
Une prise d'altitude pour faire sauter nos trois largueurs et la démo commence dès qu'ils sont posés.
A l'issue, le programme s'enchaine, très varié et de grande qualité.
Présentations solos (P-51, Yak 3, Fieseler, Equipe de Voltige de l'Armée de l'Air, Mosquito, ....), simulation de combat avec un Piper Cub, un Pilatus P2 et un T-6, course poursuite en deux manches entre un Pitts et une moto Yamaha R1 se soldant par un match nul, 1 partout !
Un A-400M est venu faire quelques passages en mettant en évidence sa puissance et sa maniabilité.
Pendant ce temps, nous faisons visiter notre Grise. La file d'attente est impressionnante et nous sommes malheureusement obligés d'arrêter les visites avant la fin pour préparer notre départ. Un moment de déception pour les personnes à qui nous l'annoncerons.
Une fois n'est pas coutume, devant attendre le retour au parking des avions de la PAF, nous pourrons admirer leur présentation.
Un plaisir toujours renouvelé devant ces évolutions dynamiques et précises. Par moments, les avions semblent soudés entre-eux.

Après avoir salué nos hôtes, nous embarquons et c'est le départ pour Marseille.
Un vol crépusculaire splendide et sans histoire, et la Grise rejoint son parking.
Nous gardons un excellent souvenir de cette manifestation tant par l'accueil chaleureux que nous avons reçu que par les échanges nombreux avec le public, les équipages, les paras, et nous sommes prêts pour une prochaine édition ...


Et il parait que ce sera avant treize ans !!


© Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet L'Isle sur la Sorgue