Célébrations de la Saint Michel

Parachutage O.R. (1) au profit de la S.T.A.T. (2)

   

Pour une fois, nous allons laisser la Grise nous raconter elle-même cette très agréable mission :

"  Le mois de septembre est le mois de la Saint-Michel , Saint patron des parachutistes; c'est donc une période d'intense activité  pour moi-même et mes équipages.

Nous sommes partis le mardi 25 septembre vers la Bretagne avec 8 personnes dans ma carlingue, montée avec un temps de curée (3) par l'Ouest du Massif central, l'Anjou (FEU !!!) , puis la Bretagne, Terre chère à mon Président.
Nous sommes gâtés par la météo, anticyclone puissant, beau temps assuré pour les 3 jours.
Un petit salut aux remparts de Saint-Malo, bien visibles à marée basse , et nous nous posons sur l'aéroport de Dinard-Pleurtuit-Saint Malo à 15 heures.

Après  le déchargement des bagages et lots de bord on m'a tractée vers mon abreuvoir préféré pour un avitaillement de "super" 100 LL , grâce à un "Tracma" prêté par les autorités locales ; Accueil très sympa sur ce petit aéroport ou l'activité aérienne n'est pas débordante  ;  tant mieux, ma nuit sera meilleure après 3h00 de montée non-stop.

Comme toujours, je suis assaillie dès l'ouverture de mes portes par une foule de curieux avides de voir un avion qui diffère totalement des jets habituels. Tous connaissent le Noratlas de réputation, et veulent le voir  de près.

L'équipage me laisse donc au repos pour une  "réunion technique" et aller se restaurer ...
Hotel les Alizés à Dinard, accueil des plus chaleureux du couple d'hébergeurs, petite marche "COTAM" pour trouver un resto avant de prendre un repos mérité !!!  C'est la semaine du Cinéma britannique , la ville est très animée et les restaurants bondés.
L'équipe ne s'attarde pas et rentre se coucher tôt, car la journée du lendemain sera chargée : Bonne nuit!

    

 Le mercredi 26 mon équipe arrive juste après l'aube pour me préparer aux largages du jour. Dépose des coquilles, visite avant vol, accueil des 30 paras, mise en route et hop on me libère vers la piste pour m'envoler voir l'archange St Michel, superbe vue aérienne sur la baie et le Mont.

Le but de notre mission étant de larguer des parachutistes en "Saut à Ouverture Commandée Retardée - SOCR" , on monte petit à petit vers le niveau 110  à 3800 m environ, enfin je crois car mon attention est plutôt attirée par cet ange doré perdu au milieu de l'eau....après 3 passages dirigés par Daniel, notre super largueur, descente en pente douce vers le tarmac de Dinard, ce qui nous permet de profiter du merveilleux paysage pendant de longues minutes. Quel bonheur pour mon équipage !

        

 

Petite pause pendant que l'équipe se restaure à l'aéroport, si j'ai bien entendu à leur retour ça n'était pas sensationnel.... mais l'essentiel n'est pas là.....
Petite sieste avant le 2ème tour avec nos fans de St Michel, une formalité pour mon équipe et moi-même. Puis retour devant mon robinet préféré pour un "gros" complément, pendant que Eric m'avitaille, les autres me rhabillent l'arrière et remontent mes rechanges.
Petit roulage tracté vers mon emplacement pour la nuit et on se dit "bonne soirée".


Aprés une petite douche recherche d'un établissement convenable en bord de mer près du casino, facile !! Repas entre amis avec bulots mayo à l'apéro et moules frites pour les uns ou saucisse bretonne pour les autres, tout ça avec "riton" en bout de table pour raconter sa vie d'ancien pilote et de tamalou...

Le jeudi 27 , il faut déjà s'en retourner à Marignane. embarquement pour un premier roulage vers les hangars de SABENA TECHNICS our me présenter à mon possible "remaquilleur"  qui pourrait, si le devis n'est pas trop lourd, me refaire une beauté .... à suivre. Après qq dernières photos remise en route de mes deux "Hercules" pour refaire la route en sens inverse...et avec le même temps de curée  pour rejoindre mon terrain de prédilection,"Marseille-Provence".

Mais juste avant le repos mérité me voilà pris d'un malaise sur le moteur 2, la magnéto 2 fait des gros hoquets…silence dans l'avion !!! Je dois repartir demain matin, alors je réclame le secours de mes mécanos …et voilà l'équipe comme une seule fourmilière, qui prépare la prochaine mission, en ouvrant les entrailles de mon moteur 2, en coupant, en dévissant la platine rupteur de la magnéto puisque sont ressort est découvert cassé. Il me change celle-ci, après l’avoir prélevé dans le magasin…Malheureusement l’essai magnéto s’avère infructueux…La Bonne Mère n’est pas avec nous alors que St Michel l’avait été durant ces trois jours ! Mes mécanos toujours pleins d’entrain, procéderont à l’échange standard de ma magnéto 2.
Victoire !!! L’essai s’avère concluant et je retrouve la puissance  (2000 CV) et les tours de mon GMP n°2.
Après un travail bien orchestré et soutenu par le reste de l'équipe les mécanos peuvent se retrouver pour la réunion technique, bien méritée…


Maintenant que mon corps peut produire tout ce que je suis en droit de leur donner, je suis prêt à repartir vers Toulouse après une  courte nuit de repos.

 


Un grand merci à Laurent qui a "interviewé" la Grise.

 

 

(1) OR  : raccourci de "Sauts à Ouverture Commandée Retardée" (S.O.C.R.), plus communément appelé "chute libre".

(2) Lien vers le site de la Section Technique de l'Armée de terre : https://www.defense.gouv.fr/terre/thematiques-terre/archives2/stat/la-stat-une-section-multifonctions

(3) : temps de curée (cliquer ici) :  (et non "de curé") : expression datant des combats aériens de la Guerre 14-18, curée est employé ici en référence à la chasse à courre. L'image paisible attachée au bon curé de campagne explique sans doute la confusion.

 

       

    

  

 

 

 

 

 

 

 


© Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon