Le 105 dans le Saint des Saints du Parachutisme Militaire

ou le Noratlas de Provence à l'ETAP de PAU

Les 04 & 05 Octobre 2018

  

   

  Cliquer ici pour lire le compte-rendu officiel de la célébration de la Saint-Michel

Il y a 2 choses qui unissent les parachutistes militaires, c'est tout d'abord le fait qu'ils ont un jour, pour la première fois de leur vie, passé la porte d'un avion en vol pour effectuer leur 1er saut, et qu'ils l'ont fait à l'ETAP, l'École des Troupes Aéro Portées où sont brevetés puis formés tous les parachutistes militaires. (Voir le résumé de l'historique en fin d'article).

 En 2012 et 2017, la demande pour faire venir la Grise (1) à l'ETAP n'avait pu recevoir de réponse favorable, le 105 étant déjà engagé avec d'autres organisateurs dans cette période de septembre-octobre où il est très sollicité par de nombreuses unités militaires désirant fêter la Saint Michel par des sauts du Noratlas. Cette année, dès le mois de Mars, le dossier était préparé et validé pour la semaine du 01er au 05 Octobre afin de réaliser 6 parachutages en SOCR (2) au profit des chuteurs de l'école et leurs invités. 

Une indisponibilité d'un pilote retenu par son travail, ne nous permis pas d'arriver comme prévu initialement le lundi après-midi et de réaliser les rotations programmées : 2 le mardi et 2 le mercredi avant celles du vendredi pour la cérémonie.

C'est ainsi que décollant très tôt le jeudi 04 octobre de Marignane, le 105 s'arrêtait au parking militaire de l'aéroport de PAU PYRÉNÉES LFBP vers 09H30, bientôt rejoint par un Hercules C130 venu d'Orléans.

    

Aussitôt le ballet, bien rodé par les 22 missions précédentes réalisées avec succès depuis le début de la saison 2018 et une MTO très favorable depuis le 21 Avril, fut exécuté avec l'aide des parachutistes présents pendant que les pilotes et le chef largueur préparaient l'activité de la journée avec le directeur de séance et l'INSSOCR (2). 

À 10H40 le parking de SAUVAGNON retrouvait le doux champ des moteurs « HERCULES » du Noratlas qui mettait en route (3) pour parachuter 8 paras sur la ZS 355, zone de dimensions d'un terrain de football située juste devant le bâtiment hébergeant le PC (4) de l'ETAP où se déroulent les sauts de démonstration et les épreuves de précision d'atterrissage des championnats militaires de parachutisme sportif. Les 21 paras restant en soute étant largués sur la ZS 307 de WRIGHT 2200, la grande zone parallèle à la piste de l'aéroport (5).

S'ensuivit un second décollage avec 25 paras largués sur le ZS 307, les parachutages se faisant en alternance avec notre Hercules voisin.

 Après un avitaillement de 2000 litres à la station côté civil de l'aéroport, le Noratlas se parquait côté militaire et l'officier correspondant, le Lieutenant-colonel MARTIN, emmenait l'équipage déjeuner au mess de l'école. L'après midi 2 autres rotations sur la ZS 307 permirent à 58 chuteurs de faire leur premier saut du Noratlas.

     

A l'issue de cette première journée, l'équipage se retrouva dans le restaurant "Le Bon Coin" (où notre chef largueur avait ses habitudes lorsqu'il venait à l'ETAP), avant de retrouver une certaine jeunesse dans les chambres du "Chalet 33", qui restera dans les mémoires des membres participant à cette mission ….

 Le vendredi 05 octobre, date choisie par l'ETAP pour fêter la « Saint Michel » Patron des parachutistes, le Noratlas effectuait 2 rotations sur la ZS 355 avec les 4 moniteurs membres de l'équipe de précision d'atterrissage de l'ETAP largués à 1400 mètres et dans un second passage à 1800 mètres, les 7 instructeurs de "l'instruction de la formation des spécialistes"? Ces derniers étant équipés des gaines, armements et équipements en démonstration du parachutage d'une équipe de chuteurs opérationnels.

Le premier parachutage servant de répétition fut réalisé à 09H30 et le second, pour clore la cérémonie de la Saint Michel, à midi pile. 

À peine posé, l'équipage fut invité au superbe buffet qui suivit les sauts. Un échange de présents eu lieu entre notre président et le Colonel OTT commandant l'ETAP.

L'équipage fut ému par la haie d'honneur que leur firent les parachutistes présents et l'État-Major de l'ETAP lors de son départ pour rejoindre le Noratlas.

      

 Avant de quitter le parking pour la station BP Aéro afin d'effectuer un second avitaillement avant le vol de retour, les mécaniciens, aidés d'Alain de l'escale, durent changer un des deux câbles de puissance du démarreur qui refusait de faire chanter le GMP 1 à gauche (6). 30 minutes après qu'un câblage neuf fut sorti de la caisse des pièces de rechanges par l'efficace magasinier présent dans l'équipage, les petites mains de nos Mec Nav effectuaient la réparation en un temps record.

 Une fois le test démarreur effectué, nous avons rejoint en rouleur la zone d’avitaillement, localisée de l’autre côté de la piste principale de PAU.

Pendant ce plein de 3700 litres, qui a duré deux heures, nous avons pu admirer le BELUGA XL, qui effectué tours de piste et "Touch and Go", dans le cadre de sa certification.

    

  

Dès l’avitaillement terminé, notre « 105 », 5090 litres dans les ailes, reprenait l’air pour son retour vers sa maison de « Marseille-Provence » fier une fois de plus d’avoir accompli sa mission et de « RÉUSSIR SANS FAILLIR » 

Malgré un aménagement de dates, les 6 rotations prévues ont pu avoir lieu et la mission était à nouveau remplie par le 105 et son équipage heureux d'avoir permis aux parachutistes de cette glorieuse école de fêter par des sauts leur Saint Patron.

  

(1) La Grise : Nom donné au Noratlas soit en raison de sa couleur due à celle de l'aluminium dont est faite sa carlingue ou, pensent certains Anciens, au nom d'un cheval qui marqua la jeunesse d'un mécanicien navigant dont le père criait "Hue la Grise" pour la mettre en marche. Cri qu'il poussait avant de lancer les moteurs du Noratlas !

(2) : SOCR Sauts à Ouverture Commandée et Retardée - INSSOCR : Qualification d'un moniteur parachutiste INStructeur de SOCR (Ex 6664 – Ex 55-510 aujourd'hui, A TAP 2 1 00).

(3) : L’EITA 1/119 puis 341 est une Escadrille d’Instruction créée en 1951 à Pau pour former les paras et largueurs des TAP (Troupes Aéroportées). Elle échangea ses C-47 pour le N.2501 à partir de 1957. En mars 1964 elle fusionna avec le 3/64 Sahara pour donner l’ET2/63 Bigorre. Les Nord 2501 de ces deux escadrons avaient leur nez peint en vert comme notre « 105 ».

(4) : PC : Poste de Commandement.

(5) : WRIGHT : Le nom de WRIGHT donné à cette zone provient des Frères WRIGHT. Un des frères Orville, à bord d’un aéroplane dénommé « FLYER » effectué  le 17 Décembre 1903, le premier vol contrôlé d’un avion sur la colline de Kitty-Hawk, petite ville de la Caroline du Nord du comté de Dare aux États-Unis. Le dernier rond-point qui mène à l’ETAP est décoré d’une réplique miniature de ce « FLYER »

(6) : GMP : Groupe Moto Propulseur

Lien vers le musée des parachutistes de l'ETAP

 

 

 


© Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon