70 ans , ça se fête !

Aérodrome LA FARE les OLIVIERS :  para OR (70 ans de l'aéroclub Louis Bonte)


Dimanche 13 octobre 2019 

       

 

La mission de ce jour ne nous conduira pas bien loin de notre « repaire » puisqu’elle se déroulera à la verticale de l’aérodrome de la Fare-Les Oliviers (LFNR), à 3 mn de vol au Nord Est des pistes de Marignane. Impossible de faire plus proche !
En effet, afin de marquer avec éclat le 70e anniversaire de sa création, l’AEROCLUB LOUIS BONTE (*) a eu la bonne idée de faire appel au Noratlas de Provence et à son aptitude au largage de parachutistes.

Il est donc convenu qu’un largage de quelques parachute type ailes à structure souple (Sauts à Ouverture Commandée et Retardée) au droit des pistes de l’aérodrome donnerait tout le relief nécessaire aux festivités terrestres qui se dérouleront toute la journée au sol.
Pour une fois, les préparatifs de l’avion ne se feront pas au lever du soleil, mais à une heure beaucoup plus catholique. Pendant que Germain Luc, Eric et Vincent - les pilotes et mecnav du jour -font un tour minutieux de la Grise avant la mise en route, Daniel et Xavier vont récupérer en voiture nos 7 paras sur l’aérodrome de La Fare pour leur permettre d’embarquer à Marignane. Ce sont de vieux amis du Club parachutiste Saint Michel Archange d’Aix les Milles, qui ont fait de multiples sauts depuis le 105. Pas besoin de les « briefer » bien longtemps.

 Les conditions météo sont idéales et à 10h10, nos moteurs s’ébrouent. Une vingtaine de minutes après la 1ere mise en route sont nécessaires aux moteurs Hercules pour atteindre leur température de décollage (60°) et à Vincent pour faire le point fixe de l’avion. Le contrôle ne nous fait pas trop attendre et à 10 h 30, la Grise s’élance sur la piste 31 Gauche. Quelques minutes après le décollage, nous survolons notre objectif.
Le vent au sol est idéal, et les échanges radio entre nos pilotes et deux membres de notre Association positionnés sur le terrain facilitent grandement la prise d’axe. 

          

 

Passons le relais à Arnaud qui nous fait le récit de cette mission « vue du sol », où il était en liaison radio avec l'avion.


« En cette belle journée d’octobre, avec Daniel notre « grand chef des missions » ainsi que l’équipe des parachutistes nous nous sommes retrouvés sur le terrain de Berre la Fare vers 8h00 pour mettre en place la zone de sécurité pour les largages. Le président de l’Aéroclub Louis Bonte, Laurent Perthuis, nous offrit le café et après une reconnaissance in situ du terrain, décision fût prise d’installer l’équipement ainsi que la manche à air indispensable pour avoir les infos des éléments au sol, comme en avion. Le lieu choisi fût au Nord de la piste (en herbe) 08/26.
Après cette installation Daniel et l’équipe para se rendirent à Marignane pour rejoindre l’avion.

Vers 9h30 nous avons eu le grand plaisir d’assister aux deux passages de la Patrouille de France avec leur précision habituelle. Très beaux passages, très appréciés du public.

A 10h40 notre « grise » se présenta à la verticale du terrain pour un 1er passage de reconnaissance. Le plaisir est toujours intact quand nous l’entendons arriver avec la douce mélodie de ses deux moteurs Hercules.

Le largage s’effectuera à 1500 m ; Cette hauteur, choisie par le chef largueur pour chaque saut de démonstration, permet aux spectateurs de bien suivre l’avion et de voir les parachutistes dans la totalité des phases du saut. La sortie de l’avion, les suivre pendant toute la chute libre, l’ouverture du parachute, la descente et les évolutions voile ouverte et bien évidemment l’atterrissage toujours apprécié quand il est doux.
S’en est donc suivit 5 minutes plus tard un premier largage de 3 paras suite aux infos de force et direction du vent au sol. Une petite brise de 2.5 à 3.5 m/s venant du 090/100 étant parfaite pour ce genre de saut, mais les paras en raison de la vitesse propre de leur parachute type aile, supportent des forces de vent bien supérieures sans problèmes.

              

 Le posé de ces trois premiers éléments se déroula à la perfection avec un atterrissage sur la cible.
Un second passage toujours à 1500 m, permit aux 4 autres paras de prendre leur envol. 4 voiles ouvertes ! Annoncé à la radio par le sol à l’équipage pour confirmer que tout se passe bien.
Quelques minutes plus tard nos 4 chuteurs se posent également sur la cible. Bravo messieurs !

Le Noratlas fait alors une large boucle pour revenir nous faire un premier passage bas, façon « posé d’assaut ». Cette manœuvre était utilisée en terrain hostile pour se poser. Cela consistait à arriver jusqu’au niveau du seuil de piste à une certaine altitude et de suite plonger pour se poser en sortant toutes les « trainées », train et volets. Ainsi l’avion présentait moins de risques de tir depuis le sol.   

Remontée rapide pour un deuxième passage en « lisse » (sans les trainées) et grande vitesse puis virage vers le cap retour sur Marignane. Ces deux figures impressionnantes furent très appréciées et beaucoup applaudies par le public présent.

    

La démo en vol : passage lent - poser d'assaut - passage grande vitesse         (Merci à Véronique -du -CEV et Anthony Lacour pour ces photos)

Encore une belle démonstration de notre chère « grise » et un grand merci à tout l’équipage pour cette matinée avec une pensée particulière pour Vincent qui concluait ainsi sa formation de mécanicien navigant. »

(*) Qui était Louis Bonte ?

 

 

 

 

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    DVD
    DVD
    60ème Anniversaire
    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    Pins
    Pins
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu
    Gaule
    Gaule
    Ecusson
    Flammes
    Flammes
    Porte clés
    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt
    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    Sac Noratlas
    Sac Noratlas

    C/o AIRBUS HELICOPTER Aéroport Marseille-Provence F13725 Marignane cdx

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon