CAHORS  - CAYLUS  - 4 et 5 JUILLET 2019


UNE MISSION "DOUBLE-ACTION"

 
Jeudi 4 juillet :

La mission du jour mène le Noratlas numéro 105, sur l’aérodrome de Cahors (LFCC). D’une durée de deux jours, elle aura deux objectifs. Le premier étant de célébrer la passation de commandement au sein du 6ème RPIMa/CFIM (Régiment de Parachutistes d’Infanterie Marine / Centre de Formation Initial Militaire) et le second, de faire profiter de notre venue au Centre École de Parachutisme 46 de Cahors (Cahors Skydive).
C’est donc en ce beau matin du 4 juillet que l’équipage de la Grise a rendez-vous dans les locaux de l’association. Le rendez-vous est, comme à notre habitude, matinal afin de profiter du peu de fraicheur que nous pouvons rencontrer avant 8 heure.
Nous effectuons la fermeture des portes à 7h25. Démarrage dans la foulée. Une fois les moteurs à température, ce qui est plutôt rapide en cette période de canicule, le 105 s’élance sur la piste de Marignane aux alentours de 7h45.
Le vol doit durer un peu plus d’une heure, et passer par le circuit côtier jusqu’à Montpellier, puis à travers les terres jusqu’à Cahors. Nos cochers du jour nous font le plaisir de passer verticale du viaduc de Millau, ce qui permet à tout l’équipage d’admirer cet édifice impressionnant, tant par sa taille que par ses formes.
Nous arrivons verticale Cahors à 8h55, pour un posé à 9h. Pile dans les temps. A peine l’avion à l’arrêt que le déchargement de la soute commence. Nous sommes aidés par les parachutistes du 6ème RPIMa ainsi que par les membres du Centre Ecole de Parachutisme de Cahors : ça va vite !

   

 
Les conditions le permettant, nous effectuons également la dépose des coquilles arrière. Les sauts du jour se feront donc par l’issue axiale appelée plus communément la tranche arrière. Cerise sur le gâteau pour les chuteurs du jour, tant civils que militaires, qui sont très friands de ce genre de saut. Cette procédure, qui doit rester exceptionnelle, ne peut être mise en œuvre que lorsque la force du vent est inférieure ou égale à 3m/s. Elle doit être autorisée par le Président de l’association, le Commandant de Bord et surtout le Chef Mécanicien Navigant. En effet le vol sans les coquilles génère des contraintes au niveau de la cellule et des portes latérales qui restent fermées. Notre 105, dernier Nord 2501 en état de vol au monde, doit durer !

    

À peine le temps de s’abreuver et de se rafraîchir, que nous voilà reparti pour la première rotation du jour, avec les chuteurs SOCR du 6ème RPIMA. Le saut se fait en 3 passages pour 18 chuteurs sur la zone de saut RASTIBEL du camp de Caylus, terre d’accueil du 6ème RPIMa depuis l’été 2017.
18 chuteurs sautent de 3250 m. Le pilote du jour clôture ce saut par un passage BH (Basse hauteur), afin de saluer les parachutistes au sol.
Le midi, nous sommes accueillis dans une ambiance très chaleureuse et conviviale, par le Centre École de Parachutisme de Cahors (Cahors Skydive) qui nous offre le couvert au sein de ses bâtiments. L’occasion pour nous de nous reposer, nous restaurer et faire connaissance avec les membres.
L’après-midi est réservé aux chuteurs civils. Nous effectuons deux rotations pour 40 chuteurs à 3500m à la verticale des installations.
Une fois les activités terminées, nous remontons les coquilles et prenons la route vers le village de Caylus, là où nous sommes hébergés au sein du Village Vacances. Le temps pour l’équipage de prendre une petite douche, afin de déroger au dicton « Un équipage, une odeur », nous voilà repartis pour nous restaurer au sein du village, afin de déguster les très bonnes spécialités de la région.


  



Vendredi 5 juillet :
Cette journée ne sera dédiée qu’à la partie militaire.
L’invitation du Noratlas n°105 dans le ciel de Caylus n’est pas anodin. En effet, en ce 5 juillet 2019, le lieutenant-colonel René MERCURY cèdera le commandement du 6ème RPIMA.
Programme du jour : largage de deux parachutistes de l’ETAP (École des Troupes AéroPortées de PAU), pour un saut de démonstration avec drapeaux sur la place d’Armes du camp de Caylus suivi d’une petite démonstration en vol. Aussitôt posé sur LFCC, nous rejoindrons la partie vie du camp de CAYLUS pour participer aux réjouissances.
Pour cela, nous commençons la journée à 7h30 par un petit déjeuner au sein du Village Vacances. Nous enchainons ensuite avec un petit café au sein du camp de Caylus afin de rencontrer certains responsables.
Puis route vers Cahors afin d’y retrouver notre bel avion, qui ne se sera pas échappé pendant la nuit.
Etant donné le nombre de parachutistes qui n’est que de deux, nous en profitons pour charger la soute et refaire le plein. Chose que nous n’aurions pas pu faire si plus de parachutistes étaient prévus, étant donné les limitations de poids et de longueur de piste.
Timing suivant, mise en route 12h00 pour un décollage 12h10 et un passage verticale camp à 12h25.
Après un 360 afin de se replacer sur axe, les deux chuteurs quittèrent l’avion par les portes latérales en temps et en heure. Le premier arbore un drapeau à l’effigie du régiment du 6ème RPIMA, tandis que le second lui portera un drapeau français ne mesurant pas moins de 50m2 !
Une fois les deux voiles au sol, le Noratlas se lance dans deux passages. Le premier est un passage lent, trains et volets sortis, phare allumé, tandis que le second sera un passage rapide avec break.
Après le succès de ce vol, retour sur Cahors où notre transport pour se rendre sur le camp par voie terrestre, nous attend.
A cette occasion, nous rencontrons beaucoup de monde. Des généraux, des colonels, des lieutenants colonels ainsi que des autorités civiles, Préfets et Sous-préfets. Certains n’ont jamais connu la Grise, d’autres ont réalisés leur brevet parachutiste prémilitaire ou militaire avec cet avion, d’autres encore ont simplement voyagés dans ce cargo. Mais tous sont émerveillés de revoir notre bel avion brisant le silence des cieux grâce à ses deux Bristol Hercules ronronnant de manière harmonieuse.
Le temps pour nous de se restaurer autour du magnifique buffet mis en place à l’occasion de la passation de commandement, mais également de remettre quelques cadeaux aux personnes ayant organisée cette mission, nous voilà déjà sur la route retour pour Cahors.
Mise en route, roulage, et retour dans les cieux ! Après avoir salué via un superbe passage, les personnes présentent sur la plateforme de LFCC, nous voilà reparti vers Marignane pour rentrer à la maison.
Le vol retour dure également un peu plus d’une heure, et se fait de manière très paisible. Certains membres en profiteront même pour profiter d’un repos bien mérité, sur les banquettes « tout confort » du Nord.
Nos plus sincères remerciements vont au Régiment du 6ème RPIMA mais également au Centre École de Parachutisme de Cahors pour l’accueil tout au long de ces deux jours.

Maxence Schneeberger

 




Le  CIFM 11e BP - 6e RPIMa :

 

   

- 16 mai 1948, création à Quimper du 6e BCCP (6e bataillon colonial de commandos parachutistes).
- 1er octobre 1950, devient le 6e GCCP (6e groupement colonial de commandos parachutistes).
- 1er mars 1951, devient 6e BPC (6e bataillon de parachutistes coloniaux).
- 20 août 1951, dissolution du bataillon lors de son embarquement pour la métropole.
- 5 juillet 1952, le 6e BPC est reformé à Saint-Brieuc et devient le fameux bataillon Bigeard.
- 8 mai 1954, nouvelle dissolution du bataillon après la chute de Dien Bien Phu.
- 1er août 1955, le reliquat du bataillon renforcé par des éléments du IV/6e RTS forment le 6e RPC (6e régiment de parachutistes coloniaux) à Marrakech au Maroc puis est transféré en Algérie.
- 10 juillet 1957, le 6e R.P.C intègre la 10e Division Parachutiste.
- 1er décembre 1958, il devient 6e RPIMa.
- 30 juin 1998, dissolution du régiment dans le cadre de la restructuration et de la professionnalisation de l'Armée de Terre.
- 26 avril 2017, le drapeau du 6e RPIMa est confié au Centre de formation initial des militaires du rang (CFIM) de Caylus

- 5 avril 2019, le CFIM, par l'ordre du jour n° 18, porte désormais le nom du 6e RPIMa.
"Le CEMAT (Chef d'Etat-Major de l'Armée de Terre) a décider d'accorder officiellement une double appellation à tous les Centres de formation initiale des militaires du rang (#CFIM), en leur associant le nom d’un régiment dissous.
Le CFIM de Caylus fera renaître le grand 6 sous l'appellation CFIM 11è BP/ 6ème RPIMa."

Le Lientenant-Colonel MERCURY René aura l'honneur de devenir, à cette occasion, le nouveau chef de corps du 6è RPIMa, dans la lignée de ses grands prédécesseurs. »

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    Sac Noratlas
    Sac Noratlas
    Flammes
    Flammes
    Porte clés
    Gaule
    Gaule
    Ecusson
    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    DVD
    DVD
    60ème Anniversaire
    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu
    Pins
    Pins

    C/o AIRBUS HELICOPTER Aéroport Marseille-Provence F13725 Marignane cdx

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon