Notre bel avion, le Nord Aviation N2501 « Noratlas » F-AZVM est invité les 21 et 22 septembre à la seconde édition du meeting « Ailes et Volcans » sur l’aérodrome d’Issoire le Broc.

Pour remettre ce jeune meeting dans le contexte, il n’est autre que le successeur de Cervolix, évènement qui se déroulait sur le plateau de Gergovie, à 8 kilomètres au sud-ouest de l’aéroport de Clermont Ferrand Auvergne.

Après une annulation en 2017, l’organisation du meeting a rebondi en déplaçant le meeting 24 kilomètres plus au sud-est, sur l’aérodrome d’Issoire le Broc.

 

Vendredi 20 septembre :

 

Les mécaniciens du 105 se sont donc donnés rendez-vous en ce vendredi matin ensoleillé, afin de préparer notre magnifique aéronef dans sa meilleure forme pour la mission à venir.

Le décollage est programmé à 14h pour approximativement 90 minutes de vol. L’horaire est tenu, les roues quittent le sol de la longue piste principale de Marignane peu après l'heure prévue.

 

 

La traversée du Massif Central se déroule sans problème MTO et à 15h25, Clermont-Ferrand est en visuel. Peu après, l’équipage retrouve le sol après un vol qui permit à certains une sieste pour digérer le déjeuner.

Une fois l’avion conditionné pour la nuit en sol auvergnat, deux membres de l’équipage se rendent à l’Aéroclub d’Auvergne, ou deux voitures nous ont été laissées afin d’être libres de nos mouvements pour le week-end. Chargement des voitures effectué, direction l’hôtel... Une petite erreur de navigation nous conduit au mauvais endroit. Pas de souci, une fois l’erreur remarquée, nous prenons la route du bon hôtel en direction du centre-ville de Clermont-Ferrand.

Après s’être abreuvé (avec modération !), pris possession des chambres d’hôtels et s’être fait une petite beauté, l’équipage du week-end se rend au restaurant « The Oval », jolie brasserie située en bordure du stade Marcel-Michelin de l’ASM Clermont-Auvergne. Il est temps de se restaurer en compagnie d’autres équipages (Armée de terre avec les représentants du Tigre, mais également Armée de l’Air avec les représentants du Rafale Solo Display).

 

Samedi 21 septembre :

 

Aujourd’hui, jour de parachutage et de démonstration. Notre avion est prévu en ouverture de manifestation, soit 14H00 LT (Local Time).

L’équipage sera scindé en deux pour la journée, une première partie composée de Michel, Vincent et Thomas se rendent sur l’aérodrome d’Issoire le Broc, dès le matin, afin de participer au briefing.

Le restant de l’équipage se rend sur l’aéroport de Clermont, retrouver notre 105, afin de préparer l’avion pour son vol à venir. Daniel se rend, quant à lui, à l’aéroclub afin de rencontrer et de briefer les parachutistes.

Une fois le briefing transmis à l’équipage, et la dernière météo obtenue, nous n’embarquons malheureusement pas les parachutistes pour le largage prévu sur l’aérodrome d’Issoire, à notre plus grand désarroi. Le vent était relativement trop puissant pour les parachutages. Les sauteurs déçus viennent tout de même visiter l’avion.

Nous effectuons donc la mise en route à vide vers 13h30, pour un décollage à 13h50. Après 3 tours d’attente dans le ciel auvergnat, nous voilà en descente sur le terrain d’Issoire afin d’entamer la démonstration et d’effectuer l’ouverture de cette édition du meeting « Ailes et Volcan ».

 

          

 

Durant les démonstrations, l’équipe du Noratlas apprécie de montrer au public, l’étendue du domaine de vol de notre Grise. La démonstration du jour comporte donc un passage grande vitesse à 200 kt (approximativement 370 km/h), un passage à l’anglaise pour les spotters, un passage lent train et volets sortis avec remise de gaz et enfin pour finir, le plus apprécié en meeting, la grande pente avec remise des gaz.

Le tout commenté par Michel, et accompagné musicalement d'une playlist choisie par Thomas et Vincent.

 

              

 

 

Après 10 minutes de démo et quelques gouttes de sueur, le Noratlas reprend son cap sur Clermont Ferrand afin de s’y poser.

Plus tard dans la journée, la partie de l’équipage restée à Clermont Ferrand, se rend à son tour à Issoire afin d’assister au repas de gala le samedi soir, en compagnie de tous les équipages présents au meeting, mais également de tous les bénévoles organisateurs du meeting. Le repas fut très chaleureux et apprécié par tous. Il se déroula à la Halle aux grains d’Issoire.

 

Dimanche 22 septembre :

Le schéma du jour sera identique à celui de la veille : briefing le matin, et vol en ouverture de meeting.

Malheureusement, tout comme hier, les parachutistes apprennent, une fois arrivés au pied de l’avion, que le largage n’est pas réalisable. Après une rapide visite avion et quelques photos, ils repartent sans avoir eu la joie, pour une partie d’entre eux, de sauter pour la première fois de ce monument historique.

Le temps pour l’équipage du jour de réaliser un avitaillement de 600 litres, de mettre en œuvre l’avion, de démarrer et de décoller : il est près de 14h quand l’avion est en l’air direction Issoire.

 

 

La démonstration se déroule sans encombre. Au retour du vol, l’équipe de mécaniciens présente au sol est prête afin de recharger l’avion rapidement et de repartir en direction de Marignane avant que la pluie ne nous rattrape.

Malheureusement, toute la bonne volonté et la motivation du monde ne nous suffira pas, dès le début du chargement, des averses de pluies nous encerclent. Le mauvais temps s’installe. Le Puy de Dôme disparait peu à peu dans les nuages... L’équipage décide de ne pas tenter le diable, et de rester une nuit de plus sur place. La météo du lendemain étant annoncée beaucoup plus favorable pour un retour vers le sud.

C’est donc quelque peu mouillé que l’équipage rejoint l’hôtel. La soirée est semblable à celle du vendredi : quelques bons breuvages pour se remettre de la journée, et direction un restaurant conseillé par le réceptionniste de l’hôtel.

 

Lundi 23 septembre :

 

 

C’est aux aurores que l’équipage s’est donné rendez-vous à 6h15 au petit déjeuner pour un départ en direction de l’aéroport à 6h45.

7h, nous arrivons tous à l’avion, chacun s’affaire afin de préparer sa partie, la navigation et la météo pour les pilotes, l’avion pour les mécaniciens et son lit pour le chef largueur qui envisage de prolonger sa nuit !

Aux alentours de 8h30, les deux Bristol Hercules de notre 105 se mettent en route afin de briser le silence de ce lundi matin sur la plateforme.

 

 

L’exercice est rodé : mise en route, réchauffage des moteurs, roulage, point fixe, alignement sur la bande, ça chauffe- ça pousse – manette dans le phare, le chef largueur dort déjà !

Peu avant 9h, c'est le décollage et le survol des reliefs du Massif Central. Le vol est magnifique, au-dessous de nous quelques stratus sont restés coincés en fond de vallée.

 

 

Après une heure quinze de vol, l’avion retrouve une piste qu’il a longtemps côtoyé : Salon de Provence. Nous faisons escale sur la BA 701 afin d’effectuer un avitaillement. L’avion repartant dès le lendemain pour Castres, il se doit d’être prêt et rempli pour être à disposition des parachutistes du 8ème RPIMa qui veulent fêter leur Saint Patron par des sauts depuis le 105 !

Après avitaillement rapide et remise en route, c'est un décollage pour un vol de 10 minutes vers Marignane.

C’est avec le sentiment de satisfaction d’une mission rondement menée que l’équipage du week-end quitte les locaux de l’association, jusqu’au lendemain pour certains.

Un grand merci aux organisateurs ainsi qu’aux bénévoles de cette seconde édition du meeting « Ailes et Volcans ». A l’an prochain, nous l’espérons.

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    Flammes
    Flammes
    Porte clés
    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    DVD
    DVD
    60ème Anniversaire
    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu
    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    Pins
    Pins
    Sac Noratlas
    Sac Noratlas
    Gaule
    Gaule
    Ecusson

    C/o AIRBUS HELICOPTER Aéroport Marseille-Provence F13725 Marignane cdx

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon