Ce 2 juin de bon matin l'équipage embarque sur la Grise après les vérifications d'usage pour un premier saut de puce vers Aix-les-Milles où nous devons embarquer des parachutistes en tenue d'époque qui devront sauter au dessus de Fréjus en commémoration du débarquement de 1944.

 

                 

 

une organisation sans faille : des représentants de la ville nous rejoignent à Aix-les-milles pour mettre au point les derniers préparatifs d'embarquement. Ce qui a permis de prévenir les organisateurs sur place du retard de certains paras. Dans le même esprit notre association avait délégué un observateur qui, muni des moyens radios appropriés, s'est chargé d'assurer la communication entre l'avion et le "plancher des vaches".

Après l'embarquement et le briefing de Michel, notre Président, nouveau saut de puce ... un peu plus grand cette fois pour rejoindre notre destination et lieu de notre mission du jour.

Récit d’Arnaud Cavernes (représentant Noratlas au sol)

 Le dimanche 2 juin 2019 a eu lieu la mission de parachutage des membres de l’association Airborne Center sur l’ancien terrain de Fréjus devenu depuis une base de loisirs.

J’étais sur place à 9h20 pour assister l’équipe d’Airborne et représenter notre association. Préalablement RV fut donc pris avec monsieur Xavier Mille, un des fondateurs de cette association, pour me faciliter l’entrée sur le terrain par le hangar abritant quelques centaines de magnifiques vieilles automobiles, autre manifestation prévue dans la journée.

Dès mon arrivée et après ma présentation aux différents participants d’Airborne, nous avons fait le point sur les équipements radio disponibles et avons fait les essais de la fréquence commune « para ». Nous sommes ensuite partis très rapidement vers la zone de saut pour mettre en place les équipements nécessaires avec des véhicules et des personnels en tenue identique à celle du débarquement de 1944.

Daniel Chevalier, notre « grand chef parachutiste » étant à LFMA (Aix les Milles) pour accueillir et embarquer les paras m’apprend que certains parachutistes ayant eu un peu de retard, l’ETA sur zone est fixée à 10h50 locales. Je transmets aussitôt cette information à X. Mille. Cependant sur zone un ballet d’hélicoptères et d’ULM nous préoccupe (malgré le NOTAM publié) et je prends contact avec les hélicos pour les informer de l’arrivée de notre bel avion. Tout est rentré enfin dans l’ordre quand « la grise » se présente sur zone pour un passage de reconnaissance.

Au sol le vent (S/SW pour 1.5 à 2 m/s) est dans les standards pour ce type de sauts à 300m en SOA et le deuxième passage confirme cette information par le largage des TID (Témoin Inerte de Dérive).

 

        

 

Le passage suivant largue 4 parachutistes qui se posent à l’extrémité Nord de la zone. Contact avec l’avion pour correction du largage. Les deux largages suivants permettent aux sauteurs de se poser au centre de la zone. Ce sera donc une vingtaine de parachutistes équipés comme leurs ainés en août 1944 qui rejoindront le bord du terrain ou une foule les accueillera  comme il se doit.

 

           

    

Le dernier passage de notre 105 est ensuite attendu par tout le monde pour en prendre plein les yeux et écouter la belle « musique » de ses vaillants moteurs. Chose sera faite après le largage du gros colis des SOA (Sangles d’Ouverture Automatique) appartenant à Airborne Center, et indispensables pour le type des parachutes utilisés.

 

                

 

L’ensemble des participants ainsi que le public ont applaudi chaleureusement cette belle démonstration et ont souhaité revivre  cet événement dès que possible.

Un grand merci à Germain, Gérard, Pascal, Michel et Denis, l’équipage du jour.

 

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt
    Flammes
    Flammes
    Porte clés
    Gaule
    Gaule
    Ecusson
    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    DVD
    DVD
    60ème Anniversaire
    Pins
    Pins
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu
    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    Sac Noratlas
    Sac Noratlas

    C/o AIRBUS HELICOPTER Aéroport Marseille-Provence F13725 Marignane cdx

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon