Aéroport TARBES-LOURDES-PYRENEES (LFBT) - Du 22 au 24 juin 2020

Paras du 1er RHP (Régiment de Hussards Parachutistes et du 35e RAP (Régiment d'Artillerie Parachutiste)

 

   



Prévue initialement du Lundi 20 au Mercredi 22 Avril, la double mission sur TARBES au profit des 2 régiments (1) qui y tiennent garnison, fut reportée, cause COVID 19, en Mai, du Lundi 22 au Mercredi 24 avec un report possible le Jeudi 25 en cas de mauvaise MTO.

Lundi 22 Juin.
Notre membre bayonnais de l’équipe para ayant, au dernier moment, reçu une mission de son régiment, c’est notre responsable OPS et para qui embarqua juste avant la fermeture des portes de la Grise pour TARBES.
Ne le divulguez pas mais il parait qu’il a toujours un sac prêt !

Après un trajet aller de 01H50 de vol dans un ciel sans nuage, le 105 se posait à 15H00 Loc. comme prévu. Tout est nominal côté machine et bouzines.

L’accueil fut fait par les officiers TAP des 2 régiments, les équipes de largage ainsi que par le personnel de l’aéroport de TARBES LOURDES PYRÉNÉES LFBT. Tous furent aux petits soins pour l’équipage et notre avion pendant tout le séjour.

Le ballet habituel d’arrivée bien huilé commença par le débarquement du lot de soute aussitôt mis à l'abri par les personnels de l'aéroport super sympas et heureux de voir un avion qui vole encore dans le confinement qui exclut les mouvements aériens commerciaux.
Sur les parkings de l'aéroport sont parqués un nombre impressionnant d'avions stockés dont des A 380, triste spectacle (2).

   

 

Aussitôt après un premier avitaillement de 3300 litres d’essence Avion AVGAS 100 LL, Xavier, l’adjoint OPS et nouveau chef-largueur, conduisait pendant 2 heures l’extension de la qualification chef-largueur et largueur pour les personnels des équipes de largage des 2 régiments.
Puis ce fut la prise en compte de nos chambres dans un super hôtel très proche de l’aéroport et à 10 minutes des régiments. Qu’Arnaud soit remercié pour le choix de cette réservation et de son travail de logisticien.

                

Ce fut ensuite l’accueil au 1er Régiment de Hussards Parachutistes (1er RHP), plus vieux régiment para de l'Armée de Terre (1945), si l'on excepte le 1er RCP créé en 1943 à FEZ au MAROC sous couvert des US via le GAL GIRAUD. Ce glorieux régiment para est issu des 601ème et 602ème GIA (Groupement de l'Infanterie de l'Air), donc initialement sous commandement de l'Armée de l'Air.
Après un apéritif de bienvenue et l’échange de cadeaux, un repas réunissait l’équipage et les personnels du bureau TAP dans la salle du Chef De Corps, absent en OPEX. L'équipage fut donc accueilli par le C2 (Commandant en second), issu d'une promotion des 25 ans de celle de notre Chef OPS Daniel !
La soirée se termina par la visite de l'impressionnante salle d'honneur que vous contera certainement un autre membre de l'équipage qui maîtrise l’historique.

  


Retour à l'hôtel où le Chef-largueur, accompagné et secondé de l'instructeur Mec-Nav, se débrouillèrent malgré l'heure tardive, pour trouver de quoi finir la journée par la traditionnelle « binouse » !

Mardi 23 Juin.
Comme d’habitude tout l’équipage était à l’œuvre très tôt sur le tarmac pour s’occuper du réveil du 105 et le préparer pour sa journée de parachutages sur la ZMT de GER 1800 proche de l’aéroport (3).

À 08H45 Loc. le 105 levait ses godasses avec à son bord les 14 parachutistes en SOA du 1er RHP. Cette première rotation se fit en 3 passages (4) sur la ZMT de GER où régnait une MTO exceptionnelle qui fut conservée pendant ces 2 journées. Le dernier para sorti, un virage rapide et ce fut le retour sur TARBES LOURDES PYRÉNÉES. Poser en 020 et nouvelle rotation en SOA avec le même effectif.
La 3ème rotation sera pour les chuteurs du régiment et la matinée se conclut avec une autre rotation d'OA.

         


Le repas de midi fut pris dans un restaurant proche de l'aéroport où le bureau TAP a ses habitudes avec les équipages des aéronefs militaires venant travailler aux profits des régiments. Le C2 et l'officier TAP invitèrent l'équipage.

14H00 les 2 Hercules rugirent à nouveau avant d'embarquer la 5ème rotation des 14 paras en SOA. Après les 3 rotations en SOA dont la seconde en moins de 17 minutes, ce fut la 8ème rotation de la journée pour les chuteurs du 1er RHP qui quittèrent la Grise à un peu plus de 3000 mètres.
Aussitôt posé, l’avitaillement de 2675 litres d’essence avion AVGAS 100 LL fut fait pour pouvoir effectuer l’activité identique prévue le lendemain pour le 35ème RAP.
Après la RAT, (5) dirigée par l’Officier TAP du 35 en présence des pilotes, Mec Nav et Largueurs, ce fut la remise des certificats de largueurs sur Noratlas aux moniteurs du 1er RHP qui avaient officié toute la journée. Bien évidemment le Président offrit le champagne dans la soute aux personnels du bureau TAP du 1er RHP pour l’accueil qu’ils avaient réservé à l’équipage et pour les invitations de la veille au soir et du midi.
Après un passage à l’hôtel pour la douche bien méritée avec la température de plus de 30°C à l’ombre toute l’après-midi, nous étions récupérés par le conducteur du 35 qui nous conduisit au Quartier SOULT où l’on nous fit visiter la salle d’honneur du régiment avant l’apéritif et le repas avec tous les personnels du bureau TAP.
Il faut ajouter au CR de cette journée que l’effectif de l’équipage s’enrichit de 2 Mec Nav venus en petit avion nous rejoindre sur TARBES.
Bien évidemment, ils furent aussitôt intégrés au groupe et participèrent aux agapes contées plus ha
La soirée se termina sur la terrasse de l’hôtel avec une traditionnelle BINEUSE comme semble l’imposer le correcteur d’orthographe du rédacteur dans son dernier SMS pour informer le Secrétaire Général de l’activité ! SMS retransmis par ses soins aux membres restés chez eux.

      

 

Mercredi 24 Juin.

Cette journée fut une copie de la veille avec les personnels du 35ème RAP qui avaient remplacés ceux du 1er RHP. Même organisation rigoureuse, fluide avec une logistique aussi efficace par rapport aux consignes imposées par l’épidémie et la chaleur.
Les 2 demi-journées furent identiques en parachutages. 3 OA suivi d’un OR le matin et répétés l’après -midi. Les rotations s’enchaînèrent avec la même rapidité si l’on excepte 2 attentes. La première pour une arrivée IFR où le 105 fut maintenu au sol au point d’arrêt avant piste et la seconde en vol pour donner la priorité à un A400M venu parachuter des stagiaires de l’ETAP sur GER.
La dernière rotation finie le balai de la préparation du départ fut enclenchée après la remise des certificats de Chef-largueur et de largueurs aux moniteurs du 35.
Le lot de soute embarqué et arrimé, les bagages chargés et brêlés sur les 2 civières avant, nous saluons l’équipe TAP (Troupes AéroPortées) du 35ème RAP qui avait déjà réservé le créneau du 29 et 30 Septembre 2021 pour fêter avec le Noratlas de Provence la Saint Michel.
Vol retour un peu long en raison d’un vent contraire mais toujours sous un ciel bleu immaculé qui ayant régné pendant toute cette mission avait contribué à sa réussite.

 

 

 1 – TARBES est la garnison de 2 régiments parachutistes appartenant à la Brigade Parachutiste (BP) :
1er RHP : 1er Régiment de Hussards Parachutistes
35ème RAP : 35ème Régiment d’Artillerie Parachutiste

  

 2 - En effet, l'un des acteurs majeurs de la plateforme TARBES LOURDES PYRENEES n'est autre que l'entreprise TARMAC Aerosave (TARMAC pour Tarbes Advanced Recycling & Maintenance Aircraft Company.) 
Cette entreprise s'occupe du stockage opérationnel des avions, du démantèlement des avions en fin vie mais également de la maintenance légère de certains avions. Cette Société filiale conjointe d’Airbus, Safran et Suez est implantée à Tarbes, mais aussi à Toulouse-Francazal, Vatry (en France) et Teruel en Espagne.
C'est ainsi que, suite à la crise sanitaire mondiale rencontrée ces derniers mois, beaucoup d'avions de compagnie Française ou étrangère se sont rendus à Tarbes pour être mis en sommeil, dont quelques impressionnants A380 et autres A350.

3 – ZMT : Zone de Mise à Terre. – Anciennement ZS pour Zone de Sauts ou DZ pour Dropping Zone (termes GB et US).

4 – La première rotation en SOA se fait toujours en au moins 3 passages :
1er passage RECO – 2ème passage SIKI – 3ème passage largage ou confirmation de SIKI … .
Les rotations suivantes se fond en 1 , 2 ou 3 passages en fonction du nombre de paras à larguer et de la longueur de la ZMT qui détermine le nombre de paras à larguer dans un même passage.
Le 1er passage reco est toujours imposer au 105 pour que les pilotes voient la ZMT, prennent leurs repères et contacter par radio avec le MARQUEUR (*). Ce cadre est responsable de la mise en place et de la sécurité des parachutages. Il donne dès la prise de contact radio et avant chaque passage les éléments aérologiques sur le site (la force et la direction du vent), la position du poser du SIKI et les corrections à appliquer pour le parachutage ainsi que le nombre de voiles ouvertes à chaque passage.
(*) anciennement appelé l’Officier de ZS.

5 – RAT - Réunion Air Terre - Réunion destinée à caler l’activité du lendemain en égrenant tous les items de l’activité sur les 2 sites chronologiquement et avec tous les renseignements informations et coordonnées nécessaires.

 

 

 

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    DVD
    DVD
    60me Anniversaire
    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt
    Gaule
    Gaule
    Ecusson
    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    Flammes
    Flammes
    Porte cls
    Sac Noratlas
    Sac Noratlas
    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    Pins
    Pins
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu

    C/o AIRBUS HELICOPTER Aéroport Marseille-Provence F13725 Marignane cdx

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon