Mission Evreux-Le Havre du 19 au 22 mai 2022           

Le déroulement de la mission qui nous intéresse ici est prévu de la façon suivante :

Le 20 mai doit avoir lieu sur la BA 105 d’Evreux la cérémonie de retrait du C160 Transall de l’armée de l’Air après 55 ans d’éminents services.
A la suite de la cérémonie militaire d'Evreux, nous devons enchainer un week-end consacré au parachutismes sur l'aéroport du  Havre-Octeville au profit d'Abeille-Parachutisme (Sauts à Ouverture Commandée Retardée - SOCR) et d'Airborne-Command (Sauts à Ouverture Automatique - SOA).

JEUDI 19 MAI :

Nous nous retrouvons sur la Base de Salon de Pce (BA 701) vers 9h30 afin d’effectuer les derniers préparatifs et la PPV du 105. Les pilotes vont déposer le plan de vol directement à la tour de contrôle de la base.
Ceci permet de faire la connaissance du personnel militaire chargé de la circulation aérienne et de voir leurs installations (toujours instructif pour les pilotes), ainsi que de réaliser combien le Noratlas et les membres de notre association sont appréciés. Il est incontestable que les militaires de l’Armée de l’Air et de l’Espace sont ravis de la présence du 105 sur leur base.
Décollage à 13h30, trajet prévu : Sud Avignon – Aubenas – Le Puy – Clermont Ferrand – Bourges – Ouest Orléans – Evreux. La mise en place à Evreux doit se faire impérativement avant 16h00 locales.
La météo prévoit des cunimbs entre Clermont et Orléans mais en fait nous aurons un grand beau temps aéronautique, la perturbation étant loin à l’Ouest et à l’Est. Nous pouvons admirer le paysage verdoyant de la Haute-Loire et d’Auvergne, notre vol s’effectuant à 2000 pieds/sol. La visibilité horizontale est d’au moins 100 km. Par contre, le lendemain à Evreux, les conditions météo seront nettement moins agréables !
En contact avec la tour de contrôle d’Orléans-Bricy (OAN) afin de transiter dans leur zone, celle-ci nous demande d’effectuer un passage vertical base, que nous effectuons à 500 pieds au-dessus de la tour. Le lendemain, des militaires d’Orléans présents à Evreux viendront nous remercier pour ce passage apprécié.
Arrivée à Evreux-Fauville après 2hrs de vol, car nous avons bénéficié d’un vent arrière de l’ordre de 25 nœuds ; toujours bon à prendre en termes de consommation de 100 LL.
Nous sommes accueillis à notre descente d’avion par le Commandant qui a géré la venue du Noratlas à Evreux. Nous nous connaissons déjà car il était chef de bord de l’avion spécialement décoré pour la tournée d’adieu du Transall, lors de son escale à Salon de Pce. Accueil toujours très cordial, curiosité sans faille des militaires pour notre vénérable Grise. L’avion sera en exposition statique l’après-midi demain après-midi, et des visites du public seront organisées.
Après le diner pris au mess, nous rejoignons l’hôtel Kyriad tout proche. Accueillis par un personnel sympathique, des chambres confortables nous permettent une récupération maximum.

      

Vendredi 20 mai :

Le jour « J », les prévisions se réalisent : la météo est capricieuse, avec vent froid, et amélioration prévue à partir de 16h00. Tant mieux, notre démonstration étant programmée pour 16h45 loc.
« Grasse matinée », car nous sommes récupérés à 10h00 par la navette de la base. Le reste de la matinée consistera pour les pilotes et les mécaniciens à assister à un briefing regroupant tous les équipages, essentiellement de l’Armée de l’Air. La cérémonie militaire sera marquée par un défilé aérien.
Les avions qui feront partie du défilé sont : un Casa 235, un C160 Transall NG, un Lockheed C 130J Hercules et 1 Airbus A400M Atlas. 4 Embraer Xingu de l’Ecole de transport d’Avord présenteront la patrouille « Kamomille ». Ces appareils vont défiler sous l’indicatif radio toujours pittoresque chez les militaires de : « Roublards ». Pour ouvrir la cérémonie militaire, passage du box ATT, puis un nouveau passage avec éclatement à la fin de l’ordre du jour et un dernier avec break et dernière présentation pour le C160 qui effectuera également un largage de paras.

   


Quant à nous, nous décollerons en dernier, lorsque tous ces beaux oiseaux seront dans leurs circuits d’attente respectifs, afin de nous laisser l’espace aérien libre pour notre vol de démo. Celui-ci sera effectué en place gauche par Francis, Marc en place droite lui rappelant les manœuvres à effectuer et pilotant « en transparence ». Éric s’occupera des « chaudières ».
L’exposition statique, la cérémonie et la fête se déroulent sur le parking et dans les hangars de l’Escadron « Rhin ». Le point fixe est effectué face au public, ce qui produit toujours un effet spectaculaire.
C’est au cours du roulage que nous nous apercevons de la montée en température du carburateur du moteur 1. Nous pouvons toutefois effectuer le décollage et la démonstration, les paramètres étant revenus dans les normes du fait du long roulage pour la piste 22. Ceci aura toutefois des conséquences pour le reste de la mission.
Au retour du vol, après analyse des causes et des conséquences éventuelles de la panne, il est décidé d’un commun accord d’annuler les séances de parachutage prévues sur le Havre, car cela pouvant solliciter par trop les moteurs, nous voulons éviter d’avoir l’avion « planté » à Octeville,  avec toutes les conséquences engendrées par un dépannage sur place.
Grosse déception donc, tant pour nos largueurs que pour le reste de l’équipage, ainsi que pour nos hôtes d’Abeille Parachutisme.

La fin de la journée sera nettement plus festive, car nous sommes invités à la soirée dans le hangar autour d'un Transall magnifié par de surprenants effets lumineux ; l'escadron a magnifiquement organisé les choses, et l'ambiance n'est plus, pour quelques moments,  à la nostalgie ! Enfin, un feu d'artifice salue de la manière plus éclatante possible le départ de cet inoubliable TRANSALL.

   

Samedi 21 mai :
Après une séance photo en équipage près du Transall de démonstration, en compagnie de la Colonelle commandant la base, nous décollons pour effectuer un rassemblement avec le Dassault Flamant MD 311 basé à Alançon, et faire quelques photos en patrouille. Nous mettons ensuite le cap vers Marignane LFML via le Massif Central et le trajet côtier habituel. A 12h30, arrêt des moteurs après 6h00 de fonctionnement « comme une horloge ».
Après notre retour, la cause des soucis de température d’admission fut promptement détectée et résolue par le remplacement d’une électrovanne commandant le volet de refroidissement du carburateur. 

        Francis BANNERY et Marc FIORELLO (les pilotes)

   

---o-O-o---


A SUIVRE,  LES TEMOIGNAGES DE DEUX NOUVELLES RECRUES DE L’ASSOCIATION QUI PARTICIPAIENT A LEUR PREMIERE MISSION :

Je veux tout d’abord remercier l’association du NORATLAS de Provence de m’avoir accueillie comme membre il y a un peu plus d’un an et surtout de m’avoir accepté sur cette mission .
Premier vol en Noratlas avec mon mari, mécanicien navigant du vol, et de plus à Évreux où nous avons vécu il y a 40 ans.
C’était une expérience exceptionnelle avec un équipage soudé dans une très bonne ambiance.Un seul regret : que la mission vers Le Havre soit annulée mais notre Grise est une vielle dame qu’il faut ménager ;
Encore merci à tout l’équipage pour tous ces beaux paysages vus du ciel et pour leur bienveillance,
ainsi qu’aux organisateurs de la Base d’Évreux .
Je laisse maintenant le clavier à Xavier Buffa, autre « novice » sur le vol.

Cécile LEYDER


Bonjour à tous,
À mon tour d’adresser un énorme merci à l’équipage de la mission : en effet j’ai été greffée au dernier moment sur la mission et néanmoins la fine équipe m’a chaleureusement accueilli et m’a totalement intégré et pris en compte.
J’ai été tout d’abord ravi de re-sentir l’ambiance fraternelle que j’ai pu connaître dans les cockpits du Cotam : les blagues bon enfant, les railleries mais tout en restant carrés. Cools, mais pros !
C’était donc ma 1ère mission à bord du 105 et j’ai été impressionné par la sensation de puissance qui se dégage de la Grise dès que les moteurs tournent ! Ces moteurs en étoile sont « joufflus », y’a de la puissance et ça se ressent immédiatement ! En vol c’est pareil, les moteurs réputés bruyants sont en fait charismatiques, on sent qu’ils en ont sous le pied… le vol vers Evreux a été un pur bonheur : l’impression d’emprunter les jolies petites routes à bord d’une belle voiture de collection, c’est moins efficace qu’un bolide sur une autoroute mais ça a nettement + de charme…
Arrivés à destination l’équipe est rodée : chacun sait ce qu’il a à faire et la mécanique est bien huilée. Le tour avion est fait, les valises et le lot de bord sont déchargés, les petits nouveaux observent le ballet des expérimentés. L’avion est prêt pour le vol de démo du lendemain en quelques minutes 
Le samedi la démo vue d’en bas se déroule de façon optimale. Toutefois à la descente de l’avion l’équipage annonce que le carbu gauche est un peu chaud, et que par conséquent et par mesure de précaution il vaut mieux annuler les rotations para au Havre…
Départ donc samedi matin pour Marseille en surveillant de près ce carbu gauche, qui restera sagement dans des températures honnêtes… Atterrissage sans encombre à Marignane où des membres de l’association nous attendent et nous guident pour garer la vieille dame.
Un immense merci à Francis, Marc, Daniel, Éric, Daniel, Xavier et Gérard de nous avoir si bien accueillis Cécile et moi-même !
Ce fut un week-end mémorable ! Bienveillance et rires au programme 


    Xavier BUFFA  (Pilote en vol d’information)

 

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    Sac Noratlas
    Sac Noratlas
    DVD
    DVD
    60ème Anniversaire
    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    Flammes
    Flammes
    Porte clés
    Gaule
    Gaule
    Ecusson
    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt
    Pins
    Pins
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu

    C/o AIRBUS HELICOPTER Aéroport Marseille-Provence F13725 Marignane cdx

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon