LE NORD PIQUE DU NEZ

« C’est le titre du journal local de cherbourg il y a… longtemps, se souvient Claude TRAVERSO, ancien mécano de l’air et aujourd'hui bénévole sur le dernier Noratlas en état de vol, le n° 105 de l'Association "Le Noratlas de Provence"

 Les véhicules des pompiers sont au seuil de piste, attendant la finale d’un Nord en difficulté de sortie de train avant. Dès le passage de l’avion au dessus d’eux, ils se lancent à sa poursuite. Le Nord se pose sur le train principal sans problème et se maintient le nez en l’air un moment puis finit par « piquer du nez » dans deux belles gerbes d’étincelles de plusieurs mètres de part et d’autre du nez de l’avion. Atterrissage très court  après 90 mètres de course. Le pilote place droite fait de grands signes aux pompiers pour ne pas être noyé sous la mousse des extincteurs. Il demande d’annuler les lits d’hôpital qui avaient été réservés. Puis un grand cri retentit à l’arrière de l’avion : un parachutiste pressé de sortir est suspendu à l’avion par son harnais et gesticule à 5 mètres de hauteur, car si le nez de l’avion est très près du sol, la porte paras et tout l’arrière de l’avion sont inhabituellement hauts.

Deux heures plus tard, le Nord est tracté hors de la piste, et le lendemain il s’envole train sorti vers le GERMAS de Toulouse, qui réussit   l’exploit de le réparer en deux mois et le remettre en ligne de vol. C’était la deuxième fois que ce même incident se produisait sur cet avion protégé de Dieu.

 Aujourd’hui, cet avion est reconverti en chapelle consacrée dans la cour de l’Ecole Catholique d’Apprentissage de  l’Automobile (E.C.A.U.T.)  en Savoie. Cette école vient en aide à des jeunes gens en difficulté et en fait des hommes, en toute humilité  et en silence. Pas de grands reporters pour ce genre d’actions quotidiennes ».

 

« Mécanos du Ciel » – Edition Privat


© Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet L'Isle sur la Sorgue