Facebook
Instagram


Nous avons développé avec ce Régiment des liens particulièrement forts depuis de nombreuses années, et c’est toujours avec plaisir que nous posons les roues de notre magnifique machine à Francazal LFBF, sur le parking de Cugnaux. Après plusieurs rendez-vous déplacés pour cause de maintenance mécanique, l’occasion se présente enfin en ce début de saison 2023.

Lundi 15 mai :
Pour cette mission la logistique doit être soigneusement étudiée, car le décollage se fait depuis le terrain de Marignane, alors que l’atterrissage aura lieu sur la Base 701 de Salon de Provence. Il nous faut donc bien positionner nos véhicules en fonction des différentes autorisations d’accès dont ils sont munis, sous peine de rentrer à pied à la maison une fois la mission terminée ! 
Cette particularité mise à part, le départ se fait sans pression particulière, car nous sommes attendus à Toulouse à 14h30, ce qui permet à chacun de se consacrer à la charge qui lui incombe : navigation pour les pilotes, PPV (préparation pré-vol) pour les mécaniciens, dernière vérification du matériel de largage pour les largueurs, et tâches logistiques pour les autres membres de l’équipage. Nos deux jeunes mécaniciens en formation, Alexis et Laurent, ne perdent pas une miette des explications généreusement fournies par Vincent, notre mec-nav sur ce vol.
Malheureusement Jean-Yves, un de nos deux pilotes, tempère cette belle ambiance par une perfide remarque que certains redoutaient : « Ça va secouer ! ». En effet, le mistral qui règne sur la Provence ce jour-là attend patiemment l’heure de notre décollage…

Concentration maximum dans le cockpit !


A 13h18, notre fidèle 105 décolle de la piste 31L, et pose ses roues à Francazal après 1h20 d’un vol que certains auraient souhaité plus bref. Ces désagréments seront vite oubliés grâce au chaleureux accueil des largueurs du 1er RTP qui nous attendent sur le parking.
Le ballet du déchargement de la soute est rondement mené, et quand celle-ci est libérée, Philippe, le chef largueur de notre association sur cette mission procède à l’information des largueurs et chefs largueurs du 1er RTP aux particularités des équipements du Noratlas, notamment pour la remontée du para accroché (avec la pose de l’indispensable «IT107 » et la manœuvre du « Tirfor »), et l’utilisation des prolongateurs nécessaires pour les sangles qui équiperont les paras. Les largueurs qui nous accompagneront pendant ces deux jours enregistrent très rapidement ces informations, et ne boudent pas leur fierté de parachuter depuis cet avion mythique.
Tous ces préparatifs nous amènent à la fin de l’après-midi, et il ne nous reste plus qu’à rejoindre « Le Patio Occitan », hôtel tout proche où nous sommes maintenant bien connus, et dont nous apprécions le confort et les prestations de premier ordre. 

     

Les largueurs prennent possession de leur domaine

 

Mardi 16 mai
Lever à 6h, nous voilà à 7h30 au pied de l’avion pour la préparation de notre monture. Le temps pluvieux et le vent soutenu font planer une incertitude sur la possibilité de procéder aux 3 largages en OA (Ouverture Automatique) prévus.

La zone de saut de Fonsorbes annonce 6 m/s : la partie est jouable en toute sécurité. Le premier avion de 20 paras est chargé à 9h30. 
Nous pourrions embarquer un nombre plus important de parachutistes, mais ceux-ci sont maintenant équipés de l’ « Ensemble de Parachutage du Combattant » (EPC) dont le parachute est plus volumineux que celui de la génération précédente, l’EPI (Ensemble de Parachutage Individuel ». En effet, l’EPC a une capacité d’emport de 165 kg, contre 130 pour l’EPI, donc une voile et un sac plus grands.
La soute du Noratlas n’étant pas extensible, nous sommes donc conduits, à notre grand regret, à limiter à 20 le nombre de sautants par rotation.


A 11h15, tout est paré pour le troisième avion mais, au cours de la vérification des paramètres moteurs par notre mec-nav, un claquement sec au niveau du moteur droit se fait entendre au moment du test des magnétos. Il nous faut couper les moteurs et débarquer nos parachutistes. La déception de ceux-ci est tempérée par la zone de sauts, qui annonce un vent de 8 m/s sur zone : de toute façon, cette rotation aurait été annulée.
Sans tarder, Vincent ouvre les capots moteurs.  Le diagnostic qu’il avait pressenti de son poste de conduite se confirmait : panne de la magnéto  gauche (en fait une rupture du linguet de rupteur). Panne imprévisible, mais réparable sur place. En effet, les caisses si lourdes que nous emmenons dans nos déplacements contiennent toute la variété de pièces détachées nécessaires aux dépannages au long cours. Et parmi ces pièces figurent notamment un jeu de deux magnétos, une droite et une gauche.
Sans perdre de temps, nos trois mécanos entreprennent le démontage de la magnéto défectueuse. La position perchée en haut de l’échelle de plan de l’avion, ainsi que la présence d’un vent nettement forci ne rendent pas l’opération des plus agréables. Le reste de l’équipage apporte ce qu’il peut, c’est-à-dire un soutien essentiellement moral, et une participation au tri des clés au pas anglais : « Tu veux 5/8e ou du 11/16e ? Ça ressemble au 13 français ? »
Malgré les conditions précaires, le lot de dépannage a parfaitement rempli son rôle, et à 17 heures, le chant mélodieux du moteur Bristol se fait à nouveau entendre.
 Soulagement général, et grandes félicitations à Vincent et ses deux sbires !

   

 

Mercredi 17 mai
La météo s’annonce jouable, et nous quittons l’hôtel dès 6h45. Nous prendrons le ptit dej’ chez nos amis paras.
Programme de la matinée : rattraper si nous pouvons les rotations perdues la veille.
La météo est aujourd’hui tout à fait correcte (vent ne dépassant pas 6 m/s sur zone), et nous enchainons 4 rotations de 20 OA, suivies d’une rotation de 17 paras en OR (dont un tandem) que nous larguons depuis le niveau 100 (env. 3300m). Tous les sauts se font sur la DZ de Fonsorbes 
Au total 5 rotations et 97 paras largués en deux heures, nous n’avons pas perdu notre temps.
Avec les 40 paras largués la veille, ce sont 137 parachutistes qui ont franchi nos deux portes latérales au cours de cette mission.
C’est avec satisfaction que nous allons déjeuner à l’ordinaire Régiment, après quoi nous tenons à visiter la « maquette » grandeur nature de la soute du A400M qui sert à la formation des spécialistes de la Livraison Par Air. Cela permet une formation plus efficace et de disposer d'un « avion » en permanence. Evidemment, nous remarquons la différence de génération avec le cargo du Nord 2501, en taille et complexité !

 


Avant le décollage, une petite cérémonie concoctée par Philippe intronise officiellement les 4 chefs largueurs et les 3 largueurs qu’il a validés sur Noratlas . Echanges de cadeaux et photos souvenirs de rigueur, promis on se retrouvera ! 
Le retour sur Salon s’effectue sans histoire, après une longue escale sur l’aéroport de Carcassonne où nous faisons le complément d’essence. 

 

Le refuelling à Carcassonne et un drôle de voisin :

Honda ne fabrique pas que des motos (jet 4 places HA-420) !

-------------------------------------------

1er RTP, précieux régiment de l’armée française 

Régiment de la 11e brigade parachutiste, le 1er RTP est spécialisé dans la livraison par air. Unique détenteur de cette expertise dans les armées, il est engagé en permanence au cœur des dispositifs opérationnels et permet à la France de maîtriser tous types de largages. Grâce à ce régiment, la France fait ainsi partie des rares nations capables d’intervenir et de soutenir les forces par voie aérienne. 

le lien vers le site du 1er RTP

 

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    Flammes
    Flammes
    Porte clés
    Pins
    Pins
    Sac Noratlas
    Sac Noratlas
    Gaule
    Gaule
    Ecusson
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu
    DVD
    DVD
    60ème Anniversaire
    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt

    Nos coordonnées

    Association "Le Noratlas de Provence"

    Siège social : Mairie de Saint-Victoret
    13370 ST VICTORET

    Tel : 06 15 44 83 40

    Mail : noratlas105@gmail.com

    Contact boutique en ligne: 06 50 42 53 93

    Association "Le Noratlas de Provence"  13730 SAINT-VICTORET

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon

    Sauvegarder
    Choix utilisateur pour les Cookies
    Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
    Tout accepter
    Tout décliner
    En savoir plus
    Analytics
    Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
    Google Analytics
    Accepter
    Décliner