Facebook
Instagram

 

                                                       

 

Durant la dernière semaine d’août la Grise et son équipage ont eu la chance d’effectuer une mission de largages parachutistes au profit de la prestigieuse 11ème Brigade Parachutiste.

Cette mission s’est déroulée sur trois jours dans la zone militaire de l’aéroport de Toulouse-Francazal LFBF. Il s’agit de la première mission de la Grise après sa période de maintenance estivale qui s’est effectuée durant le mois d’Août.

La 11ème BP : Une Brigade interarmes des forces terrestres.

 

Cette brigade parachutiste est composée de 8 régiments comprenant pas moins de 7500 parachutistes. Sa vocation prioritaire est la projection d’unités dans l’urgence en assurant une alerte spécifique permanente : la Quick Reaction Force des Troupes Aéroportées (QRF TAP).

Cette force d’alerte permet la projection en moins de 48h d’un groupement aéroporté d’urgence de 800 hommes.

Mercredi 30 août :

Comme à chaque samedi avant une mission, les mécaniciens ainsi que les membres de l’association se retrouvent pour permettre à l’appareil d’être en état de vol et de pouvoir réaliser les différentes missions. Les derniers réglages de la machine sont réalisés, que ce soit la maintenance ou la préparation de la soute pour la mission.

Pour cette mission nous avions rendez-vous sur le parking Cugnaux de l’aéroport de Toulouse-Francazal (LFBF) pour l’après-midi.

En effet aucun parachutage n’a été prévu cette journée.

L’équipage de cette mission s’est tout de même donné rendez-vous le matin même à l’aéroport afin d’ajuster les derniers réglages et de pouvoir s’envoler dans les meilleures conditions !

Les pilotes se sont occupés de la navigation, les largueurs ont vérifié que le matériel emporté en soute soit bien sanglé. Quant aux mécaniciens ils ont effectué la visite de PPV (Préparation Pré-Vol),

En effet l’aéroport de Toulouse-Francazal (LFBF) ne permet pas d’effectuer un complément d’essence d’AVGAS 100 LL pour la Grise, de ce fait, il est obligatoire pour nous de ravitailler la machine sur l’aéroport de Castres.

Avec pour objectif principal de ne pas retarder l’arrivée de la Grise à Toulouse, les pilotes et le mec-nav ont décidé de faire le complément d’essence directement sur l’aéroport de Marignane.

 

C’est aux alentours de 14h30, que le Noratlas de Provence décolle sur la piste 31 L et en direction de Toulouse !

Le début du vol s’est très bien déroulé, nous avons longé la côte en survolant la Camargue, un paysage qui reste magique surtout en prenant de la hauteur.

 

                                                 

 

 

Sur la première partie du trajet la visibilité fut bonne, avec néanmoins une légère couche nuageuse mais qui ne posa pas de grands soucis pendant le vol.

Le succès du Noratlas dans le milieu de l’aéronautique, nous a valu deux petits détours, en effet sur la demande des contrôleurs des aéroports de Montpellier et de Béziers, les pilotes ont réalisé un passage vertical au-dessus des pistes !

La suite du parcours s’est annoncée un peu plus virulente, en effet le passage au niveau de Carcassonne a bien secoué l’équipage de la Grise. Ces secousses s’expliquent notamment par le vent d’autan qui souffle de Carcassonne à Toulouse. Le vent vient taper la Montagne Noire créant ainsi des turbulences.

Les roues de la Grise se posent à Francazal après 1h30 de vol. Lors du roulage en direction du parking des Cugnaux, nous avons été bien accueillis notamment avec l’embarquement des parachutistes dans un Casa.

 

 

 

Pas de temps à perdre pour l’équipage du Nord, à peine l’appareil cloué au sol que l’ensemble de l’équipe décharge la soute de l’avion afin qu’il puisse être opérationnel le lendemain pour du largage de parachutistes.

Les mécaniciens et les pilotes se sont aussi occupés de faire la visite d’après-vol (APV) de la machine.

Après que l’avion a été fermé et que la visite APV a été réalisée, l’équipage de la Grise ainsi que les militaires de la 11ème BP se sont rejoints pour effectuer une RAT (Réunion Air-Terre).

L’objectif de cette réunion est de clarifier le rôle de chacun lors des largages parachutistes pour que les pilotes, les largueurs et le marqueur au sol puissent être en parfaite coordination pour les deux prochains jours.

L’équipage et la Grise sont prêts pour les deux prochains jours bien chargés. Nous avons donc rejoint en fin d’après-midi l’hôtel « Le Patio Occitan » comme à notre habitude.

Pour clôturer la soirée, l'équipage s'est réuni autour d'une délicieuse pizza, renforçant ainsi la cohésion de l'équipe !

 

 

 

 

Jeudi 31 août :

Le décollage étant prévu à 8h30, nous quittons l’hôtel à 6h50, car il faut environ une heure à nos mécaniciens et aux largueurs pour vérifier et mettre en œuvre la machine. 

Xavier, le largueur de notre association sur cette mission procède à l’information des largueurs et chefs largueurs de la 11ème BP aux particularités des équipements du Noratlas. Cela concerne notamment la remontée du para accroché et l’utilisation et le recours aux prolongateurs requis pour les sangles qui seront attachées aux parachutistes.

Il est aussi important pour les largueurs militaires de bien connaitre la soute de l’appareil pour être totalement compétent pendant le vol.

Quant aux parachutistes ils sont maintenant équipés de « l’Ensemble de Parachutage du Combattant » (EPC) dont le parachute est plus volumineux que celui de la génération précédente, l’EPI (Ensemble de Parachutage Individuel).

Pour cette journée l’avion est composé de son équipage (8 personnes), un chef largueur et deux largueurs de la 11 BP, avec à son bords 20 parachutistes en moyenne.

 

Pour le premier jour de largage la météo était en notre faveur avec un ciel dégagé, quelques cirrus dans le ciel mais qui n’ont pas posé de problèmes pour la hauteur des sauts en Ouverture Automatique (environ 1200 ft).

Au programme de la matinée trois largages en Ouverture Automatique sur la zone de saut de Fonsorbes très proche de l’aéroport.

Le premier avion de 20 paras est chargé à 8h30 paré pour le décollage…. Mais avant de décoller il est nécessaire de réaliser un point fixe des moteurs pour détecter d’éventuel anomalies. Heureusement rien n’est à signaler et la Grise peut décoller en toute sécurité !

La zone de saut est située à 5 min de vol de l’aéroport, lors du premier vol les pilotes font un premier passage reco autour de la zone afin de prendre en compte le marquage au sol et l’environnement. Puis la Grise a effectué un deuxième passage pour le largage « siki » (il s’agit d’un mannequin parachuté qui va permettre au marqueur sol de guider les pilotes pour ajuster leurs prochains passages.)

Le passage suivant a donc permis de larguer tous les parachutistes dans la zone de saut.

Les 3 OA de la matinée se sont déroulées dans de très bonnes conditions.

 

 

Début d’après-midi, l’avion est en configuration pour un départ à 13h30, nous pouvons décoller pour les 3 rotations prévues où la dernière sera mixte avec 20 OA et 4 SOCR (Saut à Ouverture Commandée Retardée) que nous ferons sauter sur Fonsorbes comme prévu.

 

La Grise a profité de la dernière rotation pour se diriger vers l’aéroport de Castres après avoir larguer les chuteurs ops pour faire le complément d’essence.

Sur place les mécaniciens se sont occupés de mettre suffisamment d’AVGAS 100LL dans les réservoirs de l’appareil pour que le Noratlas 105 puisse effectuer les parachutages du lendemain et rentrer à Marignane.

Sur place nous avons eu une jolie démonstration avec le largage de parachutistes sur une drop zone situé juste à côté de la piste.

 

 

Une fois de retour à Toulouse-Francazal et après avoir vérifié l’aéronef et l’avoir remis en ordre pour la journée du lendemain, nous avons pu profiter d’un bon restaurant avec l’équipage pour reprendre des forces avant de rentrer à l’hôtel.

 

Vendredi 1 septembre :

Nous quittons l’hôtel vers 6h50, la météo s’annonce bonne pour la journée où il est prévu de réaliser 4 rotations durant la matinée et 2 l’après-midi afin de ne pas rentrer trop tard à Marignane.

La préparation de la machine ainsi que la mise en place de la soute avec les largueurs se sont effectuées de la même façon que la veille.

Toutes les rotations se sont bien déroulées ainsi que la dernière de la matinée qui était composée d’OA et de SOCR. En effet pour les SOCR la Grise doit prendre de l’altitude pour atteindre 10000 ft au-dessus de la drop zone de Fonsorbes.

Au total sur les deux jours, la Grise à parachuté pas moins de 250 parachutistes !

Les rotations ont pu s’enchainer assez rapidement, en moyenne 10 minutes pour une rotation en OA.

A l’issue de la dernière rotation nous avons eu l’opportunité de visiter les deux « Transal » présents sur le parking de Cugnaux qui sont en cours rénovation.

 

 

 

Nous avons fini la journée sur Francazal en passant par le bar de la GAP STAT (Groupement Aéroporté de la Section Technique de l’Armée de Terre), quoi de mieux pour décompresser ?

 

 

A l’issue de cette belle rencontre avec la 11ème BP, nous avons décollé à 15h00 de Toulouse-Francazal. Le vol retour s’est très bien passé, nous sommes passés au-dessus du lac de Raviège proche du village de Salvetat pour ensuite survoler les magnifiques montagnes du parc régional du Haut Languedoc !

 

Quelques nappes de brouillard étaient localisées entre Saintes-Maries-de-la-Mer et Martigues mais heureusement que le ciel était dégagé sur l’aéroport de Provence-Marseille.

 

Nous avons atterri aux alentours de 16h20 et avons remis l’avion en configuration avant la maintenance du lendemain par les équipes.

 

 

  

 

Avertissement !

Une fois encore dans un article relatif au Noratlas de Provence, une publication aéronautique écrit que les parachutages faits par notre 105 auraient pour but de palier le manque d'aéronefs largueurs militaires.

Nous rappelons :

  • Que nous sommes une association Loi 1901 composée de bénévoles, dont l'objet est de maintenir en état de vol le NORD 2501 N° 105 immatriculé F-AZVM, dernier avion de ce type volant au monde. De cet appareil, dont la carrière militaire prit fin en 1986, furent largués des milliers de jeunes gens, et il reste un appareil mythique dans le monde du parachutisme.
  • Que les prestations faites au profit des structures militaires des 3 Armées ne sont réalisées que pour des parachutages ponctuels exécutés lors de manifestations non opérationnelles, pour des commémorations, des anniversaires, des "Journées Portes ouvertes", des journées des familles, des baptêmes de promotion, des fêtes d'unité ou pour des passations de commandement.
  • Que le statut administratif de notre avion, titulaire d'un CERTIFICAT DE NAVIGABILITE RESTREINT D'AERONEF DE COLLECTION (CNRAC) ne nous permet pas d'embarquer des passagers autres que les membres d'équipage nécessaires à la conduite et à la mise en oeuvre de l'avion. Nous regrettons donc de ne pas pouvoir répondre aux nombreuses demandes d'embarquement sur le 105, à titre gracieux ou payant

Nous RECHERCHONS !

  • Chambres à air :
    Nous recherchons des chambres à air pour notre roue de Train Auxilliaire (Avant) réf. DUNLOP AERO n° 14 - 950x335 (modèle identique aux roues de TP de Dassault 311 et 312 "Flamant"). Contact mail ou 06 15 44 83 40
  • Ampoules phare de roulage :
    Voir en détails ICI
  • Toiles sièges parachutistes :
    Voir en détails ICI

    Dans la boutique

    Casquette Kaki
    Casquette Kaki
    Casquette Bleu
    Casquette Bleu
    Gaule
    Gaule
    Ecusson
    Flammes
    Flammes
    Porte clés
    Perennius
    Perennius
    Ecusson
    DVD
    DVD
    60ème Anniversaire
    Jean-Claude Noguellou
    Jean-Claude Noguellou
    Sac Noratlas
    Sac Noratlas
    F-AZVM
    F-AZVM
    Tee-Shirt
    Pins
    Pins

    Nos coordonnées

    Association "Le Noratlas de Provence"

    Siège social : Mairie de Saint-Victoret
    13370 ST VICTORET

    Tel : 06 15 44 83 40

    Mail : noratlas105@gmail.com

    Contact boutique en ligne: 06 50 42 53 93

    Association "Le Noratlas de Provence"  13730 SAINT-VICTORET

    © Copyright Le Noratlas de Provence - Tous droits réservés - Création site internet Avignon

    Sauvegarder
    Choix utilisateur pour les Cookies
    Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
    Tout accepter
    Tout décliner
    En savoir plus
    Analytics
    Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
    Google Analytics
    Accepter
    Décliner